Le géant français du pétrole, Total, vient d'annoncer la finalisation d'une transaction majeure avec Tullow Oil pour une participation de 33% dans les licences EA-1 et EA-2 situées dans la région du Lac Albert en Ouganda. Selon le groupe, les ressources en huile y représenteraient "un important potentiel d'exploration à mettre en valeur".

Total sera donc l'opérateur de la licence EA-1, alors que Tullow Oil prendra en charge la licence EA-2. Dans le détail, le groupe dirigé par Christophe de Margerie a précisé que cette opération faisait suite "à la signature récente de nouveaux contrats de partage de production entre Tullow et le Gouvernement ougandais et l'obtention de la licence de production de Kingfisher, qui consolide le domaine minier sur lequel porte l'ensemble de la transaction d'un montant de près d'1,5 milliard de dollars".

Le groupe pétrolier souligne par ailleurs que "la première priorité sera l'exploration des licences de Kaniwataba et EA-1 à l'ouest du Nil".

Malgré ces bonnes nouvelles, le titre Total tentait de revenir d'une lente érosion entamée ce mardi matin, suite à la dégradation de la recommandation de Morgan Stanley. La banque américaine a en effet émis de sérieux doutes sur les capacités de Total à faire progresser son dividende.

Les brokers de Morgan Stanley ont ainsi abaisser leur recommandation sur le titre de neutre à sous-pondérer. Les analystes mettent en avant le fait que le cours de la valeur Total a mieux performé que tous les autres concurrents du secteur, sur les trois derniers mois, tout en étant la seule à ne pas proposer de hausse du dividende en 2011.

Pour mémoire, Total a indiqué durant la présentation de ses résultats annuels début février, le versement d'un dividende pour 2011 égal à celui de 2010, soit 2,28 euros.

A Paris, le titre Total limitait ses pertes matinales, lâchant 1,11% à 41,52 euros vers 15h30.

(Avec Agences)