EasyBourse
Le courtier en ligne
de la Banque Postale

DJ30 :

Nasdaq :

Nikkei :

Brent :

CAC40 :

€/$ :

Or :

Les administrateurs du CAC 40 ne connaissent pas la crise

Les administrateurs du CAC 40 ne connaissent pas la crise

(Easybourse.com) Selon une étude du cabinet de recrutement Russel Reynolds et de la société de conseil en gouvernance Finca, la rémunération des administrateurs des entreprises du CAC 40 a bondi de 15% entre 2006 et 2008. Elle s’établit en moyenne à 55 000 euros par an. En dépit d’une légère progression, les femmes restent très minoritaires dans les conseils d’administration.

En plein débat sur la rémunération des traders et des grands patrons, l’étude réalisée par Russel Reynolds et Finca pourrait alimenter la polémique.

D’après cette enquête, le montant moyen des jetons de présence – c’est-à-dire la rémunération touchée par les administrateurs d’une société lorsqu’ils participent aux réunions du conseil d’administration -  a progressé de 15% entre 2006 et 2008 sur le CAC 40.

En moyenne l’année dernière, un administrateur du CAC 40 a ainsi touché 55 000 euros.

L’âge moyen, lui,  reste stable à 60 ans, de même que la proportion de femmes qui reste inférieure à 10%.

64 000 euros dans les comités de rémunération

«Etre administrateur du CAC 40, c’est entre un et deux mois de travail par an. Il faut en outre savoir que ce sont des rémunérations brutes, et  fortement imposées, à un taux supérieur à 40%», a expliqué à Easybourse Emmanuel du Boullay, président de la Finca.

«Les rémunérations augmentent parce que les entreprises cherchent des compétences, notamment pour leurs comités d’audit qui sont très actifs actuellement».

Mais l’étude révèle également que la progression des rémunérations a été la plus forte dans les comités de rémunération, ceux là même qui sont chargés de fixer les salaires des grands patrons. En moyenne, un administrateur y touche 64 000 euros.

Bien moins qu’à l’étranger

Les disparités sont fortes entre les entreprises. Les sociétés de droit étranger comme ArcelorMittal et ST Microelectronics n’hésitent pas à verser des rémunérations allant de 118 000 à 144 000 euros par administrateur, selon l'étude. 

«Ils tirent la moyenne vers le haut, alors que l’essentiel des entreprises du CAC 40 se situe entre 40 000 et 90 000 euros»
, commente Emmanuel du Boullay.

Selon l’étude, les rémunérations dans les conseils d’administration français seraient deux fois moins élevées qu’en Grande-Bretagne, et trois fois moins qu’en Suisse.

François Schott

Publié le 10 Septembre 2009

Copyright © 2014

Derniers commentairesAccès aux forums

a la une

dossier

Le PEA-PME, un produit de niche?

Le PEA-PME, un produit de niche?

(Easybourse.com) Depuis son lancement en début d'année, le PEA-PME connaît un... suite

Les dernières tendances

Paris

CAC40: ne tire guère avantage du record absolu du S&P à 1989

(CercleFinance.com) - Le CAC40 (+0,16% à 4.373) a reperdu deux tiers de son avance affichée vers 15H20 (peu avant l'ouverture de Wall Street). Les... 23/07 - 18h00
suite...

Wall Street

Wall Street finit sur une note indécise

par Ryan Vlastelica NEW YORK (Reuters) - Wall Street a fini sur une note indécise mercredi, avec un Dow Jones en baisse mais un nouveau record... 23/07 - 22h27
suite...

Tokyo

La Bourse de Tokyo finit en très légère baisse

TOKYO (Reuters) - La Bourse de Tokyo a fini en petite baisse de 0,1% mercredi, les investisseurs jouant la carte de la prudence dans un contexte... 23/07 - 08h17
suite...

Devises

CHANGES: Le marché est peu actif avant le PIB des Etats-Unis

Les marchés des changes montrent des signes de nervosité vendredi en... 28/01 - 14h13
suite...

Mat. 1ères

Le pétrole reste abondant, des risques sur l'approvisionnement

La production de pétrole dans le monde serait suffisante pour satisfaire une demande en augmentation mais l'approvisionnement demeure menacé au... 11/07 - 11h27
suite...

Taux

Le taux de chômage au sens du BIT tombe à 6,5% au Royaume-Uni

Le nombre de demandeurs d'emploi a diminué plus que prévu en juin au Royaume-Uni et le chiffre de mai a également été revu en baisse,... 16/07 - 11h21
suite...