EasyBourse
Le courtier en ligne
de la Banque Postale

DJ30 :

Nasdaq :

Nikkei :

Brent :

CAC40 :

€/$ :

Or :

Les Etats-Unis, une étoile supergéante sur le point d'exploser selon le grand gourou des obligations Bill Gross

Les Etats-Unis, une étoile supergéante sur le point d'exploser selon le grand gourou des obligations Bill Gross

(Easybourse.com) Cette semaine, Bill Gross, gérant du plus important fonds obligataire dans le monde chez Pimco (filiale de la compagnie d'assurances Allianz) a fait part de son analyse sur les marchés financiers et de ses recommandations d'investissement.

La tonalité du message a été assez alarmiste. Pour M Gross les choses pourraient bien se gâter à l’avenir sur les marchés financiers.

Les Etats-Unis, une supernova

Les Etats-Unis ont été comparés par Bill Gross à une supernova, une étoile supergéante qui pendant un temps brille plus vivement que les autres étoiles (comprendre les autres pays) mais qui finit par épuiser tout son combustible et par exploser.
«La dette du pays s’élève à 56 000 milliards de dollars. Dans ce chiffre sont compris la dette du gouvernement, de 16 000 milliards de dollars, la dette des entreprises, et la dette des ménages. Ceci est sans compter la dette engrangée par le circuit parallèle de financement ou « shadow banking system» estimée entre de 20 000 à 30 000 milliards de dollars» .

Le problème est que la première puissance mondiale va avoir besoin-afin de stimuler sa croissance et de maintenir celle-ci à un niveau correct-de plus en plus de dette. «Dans les années 1980, il fallait 4 dollars de nouveau crédit pour générer 1 dollar de PIB réel. En 2006, il fallait 10 dollars pour obtenir le même résultat. A présent il faut 20 dollars».

Le compte à rebours va bientôt commencer


Pour Bill Gross, le compte à rebours de l’explosion de la supernova ne devrait pas tarder à débuter.
« On nous dit souvent que le temps c’est de l’argent mais ce que l’on ne nous dit pas c’est que l’argent peut manquer de temps ».

Selon l’expert, le déclenchement de ce compte à rebours sera la désertion des investisseurs des marchés de la dette à long terme américaine pour d’autres marchés alternatifs, comme celui des bons du Trésor ou des actifs réels. La raison de cette désertion résidera dans le surplus de risques offerts par les actifs investissables par rapport au rendement qu’ils rapportent.

«Le prix des obligations du Trésor à 5 ans est monté de 16 points de base en décembre mais le rendement est encore seulement de 0,86%. Si vous investissez 100 000 dollars dans ces obligations, vous recevrez seulement 4300 dollars de revenus découlant du taux de rendement à l’issue des cinq années de détention. Cela fait 860 dollars par an. Et vous devrez payer une taxe sur les intérêts versés» note Bill Gross.

«Les investisseurs qui se positionnent sur les titres du Trésor américain à 30 ans gagnent 3,17% de rendement par an. Si le taux des obligations monte de 1%, les investisseurs courraient le risque de perdre environ 15% de la valeur de leur investissement » continue-t- il à souligner.

Certains signes annonciateurs de l’explosion existeraient déjà : les rendements des obligations à long terme sont trop faibles par rapport aux titres de court terme ; l’écart des taux des obligations d’entreprises par rapport au taux sans risque est trop étroit eu égard à la probabilité de défaut (l’écart des taux des obligations très risquées s’est resserré de 500 points de base rien qu’en 2012).

Les recommandations

Bill Gross recommande de se positionner par rapport à une éventuelle remontée de l’inflation. «La phase finale d’une explosion de la supernova  devrait produire plus d’inflation que de déflation et plus d’inflation que de croissance» .
Acheter des obligations indexées sur l’inflation, des titres de dette de courte maturité constituent de bons paris.

M Gross conseille aussi d’anticiper le jeu des banques centrales en achetant en premier ce dont elles se portent elles mêmes acquéreuses et d’aller vers les obligations souveraines étrangères offrant des taux d’intérêt réels positifs comme les obligations du Mexique, de l’Italie, du Brésil.

La gérant de Pimco préconise de se diriger vers les devises et les marchés des pays ayant le moins de dette et les systèmes de crédits les moins exagérés comme l’Australie, le Brésil, le Mexique, le Canada.

Du coté des actions, M Gross prône le positionnement sur les sociétés internationales qui ont une génération de cash flow stable. Les rendements de ces actions sont destinés à être plus faibles mais aussi plus réguliers et relativement plus attractifs.

La transition des actifs financiers vers les actifs réels (tels que les matières premières) devrait, dans la mesure du possible, également s’avérer gagnante. L’idée étant d’acheter ce qu’il est possible de « coincer entre les dents ».

En décembre, l’allocation du fonds de 285 milliards de dollars de M Gross est montée à 26% dans les titres de dette américains, a été maintenue à 12% dans les obligations des pays développés hors Etats-Unis, et a été descendue à 7% (contre 8%) dans les instruments de dette des pays émergents.

Le fonds a délivré une performance de 10,4% à la fin de l’année. Il a ainsi battu 95% de ses paires.


I.H.

Publié le 01 Février 2013

Copyright © 2014

Derniers commentairesAccès aux forums

yara a dit:

Les Etats-Unis, une étoile supergéante sur le point d'exploser selon le grand gourou des obligations Bill Gross

La tonalité du message a été assez alarmiste. Pour M Gross les choses pourra...

Et pour régler ça il faut déclencher la 3ème guerre mondiale en accusant les gouvernements du moyen-orient de vouloir attaquer Israël. La fin des usa c'est pour bientôt alors!

a la une

dossier

Volkswagen, Zara, Burberry...Quelles sont les valeurs gagnantes en Europe?

Volkswagen, Zara, Burberry...Quelles sont les valeurs gagnantes en Europe?

(Easybourse.com) Que l'on soit un investisseur débutant ou confirmé, le... suite

Les dernières tendances

Paris

CAC 40: des investisseurs toujours plus prudents.

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris s'est orientée à la baisse jeudi matin dans des marchés toujours prudents avant la réunion de la Banque... 02/10 - 10h45
suite...

Wall Street

Wall Street finit en baisse, un cas d'Ebola aux USA

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé en net recul mercredi, affectée par la détection aux Etats-Unis d'un premier cas de fièvre... 01/10 - 22h39
suite...

Tokyo

La Bourse de Tokyo termine en repli de 2,61%

TOKYO (Reuters) - La Bourse de Tokyo a fini en forte baisse, le Nikkei lâchant 2,61% à un plus bas d'un mois, plombée par la faiblesse de... 02/10 - 08h20
suite...

Devises

CHANGES: Le marché est peu actif avant le PIB des Etats-Unis

Les marchés des changes montrent des signes de nervosité vendredi en... 28/01 - 14h13
suite...

Mat. 1ères

CGG : accord d'exclusivité au Gabon avec le Ministère du Pétrole et des Hydrocarbures

CGG signe un accord d'exclusivité au Gabon avec le Ministère du Pétrole et des Hydrocarbures pour un... 29/09 - 07h31
suite...

Taux

La BCE laisse ses taux inchangés, le principal reste à 0,05%

La Banque centrale européenne (BCE) a, comme attendu, laissé ses taux directeurs inchangés jeudi, un mois après les avoir abaissés à de... 02/10 - 13h51
suite...