La Banque veut réduire de 8% ses effectifs dans la division Banque de financement, soit 1800 personnes et de 3% ses effectifs dans la division Banque commerciale, soit 1900 personnes.

Ces suppressions devraient surtout se faire en Europe continentale et en Asie, la société souhaitant maintenir une forte présence au Royaume-Uni, aux Etats-Unis et en Afrique.
Ce mouvement devrait permettre d’atteindre un objectif de diminution de la base de coût de 10% à 16,8 milliards de livres en 2015 (en excluant des coûts exceptionnels de 2,7 milliards de livres au cours des trois prochaines années).

Le groupe s’est également engagé à changer sa culture d’entreprise après les révélations selon lesquelles certains de ses employés auraient participé à la manipulation du taux inter bancaire et se seraient livrés à des pratiques hasardeuses de vente de produits.
En guise de bonne foi, la division "Structured Capital Markets", qui conseillait les multinationales pour leur permettre de payer le moins d'impôts possible a été fermée.

«Croyez moi, je comprends ceux qui peuvent se montrer cyniques et sceptiques mais les cyniques et les sceptiques n’ont jamais construit quoique ce soit. Cela prendra des années avant que les gens ne changent leur impression à notre égard. Je ne suis pas du tout intimidé par cela » a déclaré le nouveau président de l’institution, Antony Jenkins.

Barclays a également décidé de payer ses banquiers d’affaires un bonus moyen de 54 100 livres, en baisse de 17% par rapport à 2011. Les bonus devraient s’élever au total 1,85 milliard de livres, en recul de 14%.

La banque britannique a fait état d’une perte nette de 1,04 milliard de livres en 2012, contre un profit de 3 milliards de livres en 2011.
Une provision de 2,45 milliards de livres a été passée pour dédommager les clients qui auraient été trompés.

Le bénéfice avant impôts a chuté à 246 millions de livres contre 5,9 milliards en 2011.Hors éléments exceptionnels, le résultat ajusté ressort cependant à 7,05 milliards de livres, en hausse de 26 %.

Vers 11h, l’action est en hausse de 4,28% à environ 3,68 euros.