Le chiffre d'affaires de L’Oréal ressort à 22,46 milliards d'euros (+10,4%). Le résultat d'exploitation enregistré est de 3, 697,3 milliards d'euros, en hausse de 12,3%. Le bénéfice net par action atteint 4,91 euros, en évolution de +13,6%.

La moyenne des anticipations des analystes tablait sur un résultat d'exploitation de 3,69 milliards d'euros et un bénéfice net par action de 4,78 euros.

Les perspectives avancées par la direction pour 2013 sont positives. La société devrait pouvoir surperformer le marché de référence.
Elle pourra notamment s’appuyer sur une situation de trésorerie nette positive de 1,575 milliard d'euros, contre 504 millions d'euros en 2011.

Le conseil d'administration du groupe a décidé de proposer à l'assemblée générale du 26 avril 2013 un dividende de 2,30 euros par action, qui sera mis en paiement le 10 mai 2013.
Un nouveau plan de rachat d'actions de 500 millions d'euros sera, par ailleurs, soumis au vote des actionnaires de même que la proposition de renouvellement des mandats d'administrateurs de Françoise Bettencourt Meyers, Peter Brabeck-Letmathe et Louis Schweitzer ainsi que la candidature en qualité de nouvel administrateur de Virginie Morgon, la responsable de l'investissement d'Eurazeo.

L’action L’Oréal a gagné 8,58% depuis le début de l’année.

Vendredi 18 janvier, les analystes de HSBC ont relevé leur recommandation sur la valeur de "neutre" à "surpondérer". Mercredi 16 janvier, les analystes d’Exane ont confirmé leur opinion "surperformance".
Lundi 14 janvier, les analystes de Nomura se sont montrés en revanche plus prudents. La vision est négative sur l’avenir du géant des cosmétiques en raison du fort risque de ralentissement de la croissance dans le luxe en Chine et en Europe.