Chanté, filmé et peut-être bientôt coté. L’Empire State Building a franchi un pas de plus vers son introduction en Bourse en obtenant un feu vert attendu depuis des mois de la part de l'autorité boursière américaine (SEC), qui a validé son dossier d'enregistrement.

Dans un document boursier daté du 26 décembre, la SEC déclare "effectif" le dossier d'enregistrement déposé en février par Empire State Realty Trust, la société qui possède le bâtiment. Ce feu vert va permettre à la famille Malkin, propriétaire de la société immobilière, de faire avancer son projet d'introduction boursière, grâce auquel elle espère lever un milliard de dollars destinés, entre autres, à rénover les bureaux.

Symbole de New York à l'instar de la statue de la Liberté, Central Park ou du pont de Brooklyn, l'Empire State Building accueille chaque année 3,5 millions de touristes, mais c’est aussi et surtout un immeuble de bureaux. Après la destruction des tours jumelles du World Trade Center en septembre 2001, il avait repris le titre de plus haut gratte-ciel de New York (381 mètres), mais a été dépassé depuis peu par la nouvelle "tour de la Liberté" érigée sur le site des attentats du 11-Septembre.

Le projet d’introduction en Bourse reste suspendu à l’accord des actionnaires minoritaires du bâtiment – d’après Les Echos, ils seraient 2800 'co-propriétaires' - dont certains ont déjà déclaré leur hostilité. Les consultations devraient commencer prochainement. Aucun calendrier n’a été fixé.