Le marché scrutait la divulgation de ce rapport. Il semble qu’il soit satisfait. Vers 14h45, le Cac 40 gagne 0,75%. Les futures sur les indices américains sont également à la hausse.

165 000 emplois auraient été créés outre-Atlantique en avril. La moyenne des estimations des analystes tablait sur 140 000. Les emplois générés par le secteur privé s’élèvent à 176 000. Les économistes anticipaient 150 000.

Aucun nouveau poste n’aurait été recensé dans le secteur manufacturier, après les 2000 évalués en mars. 30 800 salariés auraient été embauchés dans les services d'aide temporaire. Les secteurs des loisirs, des ventes au détail, de la santé auraient également été pourvoyeurs nets d'emplois. 

Le chiffre du mois de mars a par ailleurs été révisé à la hausse de 88 000 à 138 000. En considérant la rectification faite sur février, le département du Travail aurait comptabilisé au total 114 000 créations additionnelles au cours des deuxième et troisième mois de l’année.

En moyenne 208 000 emplois par mois auraient été créés  entre novembre et avril, soit plus que la moyenne mensuelle des six précédents mois, de 138 000.

Le taux de chômage aurait ainsi reculé de 7,6% à 7,5%, son plus faible niveau depuis décembre 2008. Ce taux a fléchi de 0,4% depuis le début de l’année.

11,7 millions de personnes seraient sans activité à la fin du mois d’avril, un nombre en régression de 673 000 depuis janvier.

Plus de précisions

Selon le rapport, le salaire horaire se serait accru de 1,9% en glissement annuel à 23,87 dollars. Les heures travaillées dans la semaine auraient diminué de 34,6 heures à 34,4 heures. 

Le nombre de salariés ne travaillant pas à temps plein se serait élevé à 27,5 millions, contre 27,4 millions, le mois précédent.

Le nombre de personnes en chômage de longue durée, soit de plus de 6 mois, a diminué de 258 000 à 4,4 millions.