EasyBourse
Le courtier en ligne
de la Banque Postale

DJ30 :

Nasdaq :

Nikkei :

Brent :

CAC40 :

€/$ :

Or :

Interview de Henri Sterdyniak : Economiste à l'OFCE

Henri Sterdyniak

Economiste à l'OFCE

La taxe carbone est un changement de paradigme

Publié le 03 Octobre 2013

Pourquoi crée-t-on une taxe carbone alors qu’il existe déjà de nombreuses taxes sur l’essence, le gaz ou encore le charbon ?

La taxe carbone est nécessaire car elle donne une valeur aux émissions de CO2, contrairement aux taxes existantes. C’est un changement de paradigme. Dans la mesure du possible, il faudrait une taxe mondiale ou européenne afin de mettre en œuvre les engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Mais la taxe s’inscrit aussi plus spécifiquement dans le cadre la politique de transition énergétique française. La France n’est pas d’ailleurs pas le premier pays à instaurer une fiscalité écologique. Celle-ci existe déjà depuis plusieurs années en Suède par exemple.

Le Conseil constitutionnel a censuré la taxe carbone du gouvernement Fillon, en 2009. En quoi le dispositif présenté par Jean-Marc Ayrault est-il différent ?

Le Conseil constitutionnel reprochait à la précédente taxe de prévoir un trop grand nombre d'exonérations, ce qui remettait en cause l'objectif de lutte contre le changement climatique et entraînait une rupture de l'égalité devant l'impôt. Cette fois, la taxe s’applique à tous les acteurs économiques, ménages et entreprises, avec le même taux. Elle va néanmoins pénaliser des personnes tout à fait respectables, comme les chauffeurs de taxi, les habitants de banlieue ou de zones rurales. C’est pourquoi le gouvernement a prévu un certain nombre de compensations pour les plus gros consommateurs d’énergie et les ménages modestes, ainsi qu’une baisse des charges des entreprises.

Quel peut-être l’impact économique de la taxe carbone ?

C’est difficile à dire. On imagine mal des industries très intensives en énergie, comme la sidérurgie ou la chimie, changer de technique de production. Elles vont donc être pénalisées par la taxe si elles ne sont pas aidées par ailleurs par le gouvernement. D’une manière ou d’une autre, il faudra subventionner ces industries. Même chose pour les ménages dont les aides devront être ciblées.
Pour l’heure, le prix fixé pour la tonne de CO2 – 7 euros – est relativement faible. Le problème est que ce prix va augmenter et que la taxe frappera de plus en plus fort les ménages et les entreprises. Il faut donc qu’il y ait une concertation au niveau européen afin de limiter les négatifs de la mise en place de la taxe carbone pour l’économie française. Dans l’idéal, il faudrait commencer à 20 euros la tonne et aller jusqu’à 200 euros. Compte tenu de la situation économique de la zone euro, il y a fort à parier qu’il y aura des résistances. Je pense que la taxe va rester à un niveau assez faible tant que la France ne sera pas suivie par d’autres pays.

Propos recueillis par François Schott

Derniers commentairesAccès aux forums

a la une

interview

Dirigeant

dossier

Le PEA-PME, un produit de niche?

Le PEA-PME, un produit de niche?

(Easybourse.com) Depuis son lancement en début d'année, le PEA-PME connaît un... suite

Les dernières tendances

Paris

CAC40: déstabilisé par facteur géopolitique perd 0,1% hebdo.

(CercleFinance.com) - Singulière fin de séance avec un décrochage des indices européens sur des rumeurs (invérifiables, c'est la guerre des... 25/07 - 18h26
suite...

Wall Street

Wall Street finit en recul en raison de résultats décevants

par Rodrigo Campos et Ryan Vlastelica NEW YORK (Reuters) - Les résultats décevants d'Amazon et de Visa ont pesé sur Wall Street vendredi,... 25/07 - 22h22
suite...

Tokyo

La Bourse de Tokyo finit en hausse de 1,13%

(Reuters) - La Bourse de Tokyo a fini en hausse de 1,13% vendredi, à son plus haut niveau en six mois, dans le sillage du record de clôture du... 25/07 - 08h44
suite...

Devises

CHANGES: Le marché est peu actif avant le PIB des Etats-Unis

Les marchés des changes montrent des signes de nervosité vendredi en... 28/01 - 14h13
suite...

Mat. 1ères

Le pétrole reste abondant, des risques sur l'approvisionnement

La production de pétrole dans le monde serait suffisante pour satisfaire une demande en augmentation mais l'approvisionnement demeure menacé au... 11/07 - 11h27
suite...

Taux

Taux de chômage à 24,5% en Espagne, son plus bas niveau en 2 ans

Le taux de chômage en Espagne a reculé au deuxième trimestre à son plus bas niveau depuis deux ans pour s'établir à 24,5%, selon... 24/07 - 11h37
suite...