EasyBourse
Le courtier en ligne
de la Banque Postale

DJ30 :

Nasdaq :

Nikkei :

Brent :

CAC40 :

€/$ :

Or :

  Actualités

La vente massive des obligations d'Etats européensa semé le trouble, selon AXA IM

AOF - Tous droits réservés.

L'effervescence de la semaine dernière s'explique notamment par un mouvement de vente massif sur les obligations des États périphériques européens, selon Chris Iggo, directeur des investissements obligataires chez AXA IM. Le contexte est le suivant : premièrement, un allégement supplémentaire de la dette grecque pourrait être nécessaire ; le pays n'est donc pas près de s'affranchir de l'aide de la Troïka. Il est possible que cela ait réveillé les craintes concernant la stabilité de la dette en Europe du Sud. Deuxièmement, les acteurs du marché s'attendent à ce que l'euro continue de se déprécier par rapport au dollar américain en raison de l'environnement monétaire plus clément de la zone euro par rapport à celui des États-Unis, ajoute Chris Iggo. La mention du taux de croissance plus faible du reste du monde et des risques associés à la force du dollar pour les perspectives de l'économie américaine dans le dernier compte rendu du FOMC ont provoqué un accès de faiblesse du billet vert. Un euro fort n'est pas souhaitable actuellement, car les prévisions d'inflation sont vraiment basses en Europe.

Troisièmement, la dernière conférence de M. Draghi a laissé comme un arrière-goût amer, estime le gérant. Si les conditions monétaires globales ne se révèlent pas vraiment favorables (euro plus fort et ralentissement des achats d'actifs de la BCE), les perspectives de croissance resteront médiocres et la dynamique de la dette des économies européennes les plus fragiles pourrait à nouveau se détériorer.

Si on ajoute à cela la capitulation généralisée des investisseurs concernant l'aversion au risque et les positions engorgées sur la dette des États périphériques, rien de surprenant à ce que les spreads par rapport à l'Allemagne se soient tant élargis. Par exemple, le rendement des bons du Trésor italien à 10 ans se situe désormais à 166 points de base par rapport aux Bunds, alors qu'il était à moins de 140 points de base à la fin du mois dernier. Les spreads portugais et grecs ont enregistré des mouvements encore plus prononcés.
Publié le 23 Octobre 2014 - 13h01

2014 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

  Actualités des fonds

a la une

interview

Expert

dossier

Investir dans les PME : mode d'emploi

Investir dans les PME : mode d'emploi

(Easybourse.com) Longtemps réservé aux business angels et aux contribuables... suite

Interview Gérant  
 

Nelly Davies, Gérante

Tocqueville Finance 18/03/2013

Merci de renseigner ce champ

« Nous n'investissons que dans des sociétés que nous comprenons »

EspacePédagogique

Les Fiches Le Lexique