EasyBourse
Le courtier en ligne
de la Banque Postale

DJ30 :

Nasdaq :

Nikkei :

Brent :

CAC40 :

€/$ :

Or :

  Actualités

Après la clarté, viendra l'ambiguïté, selon BNP Paribas IP

AOF - Tous droits réservés.

Le marché a poussé un ouf de soulagement à l'annonce par la Réserve fédérale (Fed), le 18 décembre dernier, d'une réduction progressive de son programme d'assouplissement quantitatif à partir de janvier 2014, observe William De vijlder, Vice-Chairman de BNPP IP, dans l'édito de la publication "Convictions" de janvier 2014.

On peut toutefois aussi voir dans sa réaction un pied de nez puisque les actions ont rebondi. Compte tenu de la nervosité persistante dont le marché a fait preuve au sujet du tapering depuis le mois de mai, cette réaction témoigne du sens de l'anticipation des investisseurs (« vendre la rumeur, acheter la nouvelle »), souligne le professionnel.

Mais selon lui, elle montre surtout que la Fed a réussi à faire du tapering un non événement en détournant l'attention sur ses indications concernant l'évolution des taux d'intérêt : le taux des Fed funds ne sera relevé qu'une fois que le taux de chômage sera descendu nettement au-dessous des 6,5 %.

Le forward guidance est toutefois une arme à double tranchant, précise William De vijlder. En effet, tant que le taux de chômage se maintiendra largement au-dessus de ce seuil, les investisseurs apprécieront la clarté du message, qui est une invitation à investir dans les actifs risqués. À mesure que le chômage va se rapprocher du seuil des 6,5%, l'ambiguïté du message va devenir un motif croissant d'inquiétude.

Ce passage progressif de la clarté à l'ambiguïté sera une des caractéristiques de 2014, assure le gestionnaire actif.

Dans ce contexte, les investisseurs auront selon lui un double défi à relever : ils devront non seulement évaluer à quel rythme les chiffres du chômage vont baisser, mais aussi et surtout, essayer d'anticiper la réaction de la banque centrale américaine : comment faut-il interpréter « nettement au-dessous des 6,5 % » ?

Janet Yellen sera pour sa part confrontée à son propre dilemme, poursuit le gérant. S'en tiendra-t-elle au fait que le marché anticipe progressivement la première hausse de taux, attendue au second semestre 2015, ou essayera-t-elle de limiter la hausse des taux d'intérêt sur la partie courte de la courbe en étant plus précise dans ses prévisions ? Pour l'instant, profitons de la clarté, car l'ambiguïté ne manquera pas de lui succéder, recommande William De vijlder.
Publié le 30 Janvier 2014 - 17h10

2014 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

  Actualités des fonds

a la une

interview

Expert
Rémi Lelu De Brach : Gérant taux Rémi Lelu De Brach,
Gérant taux Quilvest Gestion
« Nous voyons le taux directeur de la Fed à 1,125% fin 2015 »

dossier

Illiquidité, bulles financières, pertes en capital : les gérants du marché obligataire européen dans la tourmente

Illiquidité, bulles financières, pertes en capital : les gérants du marché obligataire européen dans la tourmente

(Easybourse.com) La gestion obligataire européenne est confrontée aujourd'hui... suite

Interview Gérant  
 

Nelly Davies, Gérante

Tocqueville Finance 18/03/2013

Merci de renseigner ce champ

« Nous n'investissons que dans des sociétés que nous comprenons »

EspacePédagogique

Les Fiches Le Lexique