EDF a annoncé mardi que son conseil d'administration avait approuvé le principe de la poursuite des négociations avec Veolia concernant le renforcement de leur partenariat industriel dans Dalkia. L’électricien entend monter au capital de la coentreprise de services énergétiques dont il détient actuellement 34%.

Au terme de ces discussions, Dalkia sera détenu à 50/50 sur l'ensemble de son périmètre, et sa gestion opérationnelle assurée par Veolia, ont indiqué les deux groupes. Pour Veolia, il s'agit d'échanger à EDF «une participation de 16% de Dalkia France contre des activités dans les économies en croissance», a expliqué son PDG, Antoine Frérot.

Dalkia regroupe un ensemble d'entreprises de services énergétiques à l’industrie et aux particuliers, assurant les réseaux de chaleur, l’entretien de chaudières, la gestion globale des bâtiments ou encore l’éclairage urbain (Citélum). EDF et Veolia entendent renforcer les activités du groupe dans le domaine de l’efficacité énergétique et sur les marchés émergents.

Ces discussions se déroulent dans le cadre d’une restructuration plus large du groupe Veolia Environnement, qui a annoncé hier la vente de sa branche transports et son recentrage sur les métiers de l’eau, des déchets et de l’énergie.

Vers 15h15, le titre Veolia Environnement avance de 1,1% à la Bourse de Paris, tandis qu’EDF cède 0,6%, en ligne avec le CAC 40.