EasyBourse
Le courtier en ligne
de la Banque Postale

DJ30 :

Nasdaq :

Nikkei :

Brent :

CAC40 :

€/$ :

Or :

Restauration collective : les leaders misent sur le multiservice

Restauration collective : les leaders misent sur le multiservice

(Easybourse.com) Sodexo, Elior et Compass Group France représentent les trois poids lourds de la restauration collective en France, marché aux multiples enjeux. Ces leaders misent sur les nouveaux secteurs ainsi que sur le multiservice.

Fort d’une centaine de sociétés, le marché de la restauration collective en France s’organise, d’un côté, autour des trois leaders Sodexo, Elior et Compass Group France, et de l’autre d’une quinzaine de grandes structures régionales, et de dizaines de petites et moyennes entreprises. Les trois leaders représentent plus de 80% de part de marché et les grandes structures régionales près de 14%, illustrant cette segmentation du marché français. Ainsi, Sodexo a dégagé en 2010 un chiffre d’affaires de 2,17 milliards d’euros en France, Elior 1,66 milliard, et Compass Group 1,14 milliard. Le groupe suivant dans le classement de Néorestauration, Groupe Api, a présenté un chiffre d’affaires de 272 millions d’euros.

Un analyste spécialiste du secteur évoque même une situation de quasi «oligopole» concernant la restauration collective en France. Pour autant, cette configuration n’empêche pas des sociétés régionales dynamiques, plus petites et plus souples, de prendre des parts de marché. Même si le top 3 des sociétés de restauration collective (SRC) en France ne risque probablement pas de changer dans les années à venir, la concurrence pour conquérir de nouveaux contrats n’en n’est pas moins intense. Appel aux producteurs régionaux, nourriture adaptée aux personnes hospitalisées ou âgées, produits bio, développement durable sont autant de pistes qui poussent les SRC à la recherche et à l’innovation.

Défense : Sodexo sélectionné pour le site de Balard

De nouvelles portes s’ouvrent peu à peu aux SRC, comme le secteur des seniors et du handicap. D’un point de vue démographique, les secteurs de l’Education et des seniors ressortent comme des marchés au potentiel de croissance important. Avec l’allongement de la durée de vie et le vieillissement de la population, le créneau des résidences pour seniors renferme un potentiel de croissance moteur. Selon l’Insee, dans 30 ans, les personnes de plus de 75 ans représenteront 14,3% de la population, contre 8% actuellement. De plus, dans le public, le taux de sous-traitance de ces deux secteurs reste faible pour l’instant. Récemment, Elior a signé des contrats avec l’Institut Gustave Roussy à Villejuif, et avec le Groupe Vitalia (4 cliniques) à Marseille.

Les secteurs de niche que sont l’armée et l’administration pénitentiaire constituent d’autres réservoirs de croissance pour les années à venir. Sodexo a remporté le contrat du futur site de Balard à Paris, auprès du ministère de la Défense. De son côté, Elior a remporté le contrat pour servir 4 500 repas par jour aux détenus de la prison de Fresnes, dans la région parisienne.

Elior, Compass et Sodexo séduisent avec le multiservice

Face à une concurrence accrue, pour séduire les clients, les grands groupes de restauration collective se lancent dans le multiservice. Par exemple, la marque Arpège (groupe Elior) propose ainsi à ses clients un service de vente à emporter, d’achat de brioches, ou encore de gestion de l’organisation de cocktails. Mais, le champ d’action des SRC ne se limite plus au domaine de l’alimentaire. Ainsi, elles se lancent dans des services comme la maintenance des ascenseurs, des climatiseurs, le nettoyage, l’accueil, la gestion du courrier, le jardinage, ou encore la sécurité, qui se regroupent sous le concept de Facilities Management. Pour s’étoffer sur ce créneau, Elior a racheté en 2010 le spécialiste du nettoyage Sin&Stes.

«En tant que stratégie plutôt défensive, le multiservice est une bonne façon de fidéliser sa clientèle, notamment dans le secteur de l’entreprise, car plus on lui propose de services et moins on est délogeable. Cela permet aussi de rentabiliser encore plus son personnel sur place», explique un analyste spécialiste du secteur. «Toutefois, il s’agit d’une offre de complément, qui n’a pas vocation à devenir le focus complet des SRC», estime-t-il. Dans le secteur de la santé, le service de nettoyage est souvent même un pré-requis parmi les hôpitaux clients.

Les clients, demandeurs de toujours plus de services, tiennent toutefois au maintien d’un coût relativement restreint. Cette double exigence conduit les opérateurs de restauration collective à miser davantage sur les volumes et les gains de nouveaux contrats, pour tirer leur épingle du jeu de la concurrence.



C.L.

Publié le 26 Avril 2011

Derniers commentairesAccès aux forums

a la une

interview

Expert
Franck Hansen : Responsable de la gestion européenne Small&Mid Cap Franck Hansen,
Responsable de la gestion européenne Small&Mid Cap Allianz GI
« Il est prématuré de miser sur une reprise durable et généralisée de l'économie européenne »

dossier

Volkswagen, Zara, Burberry...Quelles sont les valeurs gagnantes en Europe?

Volkswagen, Zara, Burberry...Quelles sont les valeurs gagnantes en Europe?

(Easybourse.com) Que l'on soit un investisseur débutant ou confirmé, le... suite

Les dernières tendances

Paris

CAC40: clôture décevante,gain hebdo +0,45%, sur 3 mois -2,2%

(CercleFinance.com) - Le CAC40 (-0,08%) chute à la dernière minute ! Paris avait bénéficié d'un retour des acheteurs en fin de séance, avec un... 19/09 - 17h44
suite...

Wall Street

Wall Street finit peu changée, Oracle occulte Alibaba

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini sans grand changement vendredi, les débuts boursiers en fanfare d'Alibaba ayant été en... 19/09 - 22h25
suite...

Tokyo

La Bourse de Tokyo finit en hausse dans le sillage de la Fed

TOKYO (Reuters) - La Bourse de Tokyo a terminé jeudi nettement dans le vert, les investisseurs saluant après Wall Street le message rassurant... 18/09 - 08h18
suite...

Devises

CHANGES: Le marché est peu actif avant le PIB des Etats-Unis

Les marchés des changes montrent des signes de nervosité vendredi en... 28/01 - 14h13
suite...

Mat. 1ères

Ralentissement "notable" de la demande de pétrole

Correction officielle : bien lire 150.000 et non 65.000 pour la révision de la croissance de la demande en 2014 Le rythme de croissance de la... 11/09 - 11h57
suite...