Le fabricant d’hélicoptères Eurocopter, filiale du groupe de défense et d’aéronautique européen EADS, a fait une offre pour racheter l'équipementier aéronautique canadien Vector Aerospace. L’offre porte sur un montant d’environ 450 millions d'euros, soit 625 millions de dollars canadiens.

'C'est l'acquisition la plus importante d'EADS depuis sa création en 2000, et elle complète bien les activités d'Eurocopter, en développant ses services', a fait remarquer Louis Gallois, président exécutif d'EADS, dans un entretien accordé à Dow Jones Newswires. Le dirigeant a indiqué que cette opération serait relutive pour EADS, sans préciser à partir de quel moment.

Cette acquisition 'correspond tout à fait à ce que souhaite Eurocopter, c'est-à-dire développer ses services, un très bon équilibre moitié-moitié civil et militaire et une activité d'entretien d'hélicoptères et de moteurs d'hélicoptères et d'avions qui complète très bien le portefeuille d'Eurocopter et celui d'EADS', a expliqué Louis Gallois à Reuters.

L’offre d’Eurocopter, que les membres du conseil d'administration de Vector ont approuvée à l'unanimité, représente une prime de 15% par rapport au cours de clôture de Vector le 25 mars dernier. De plus, des actionnaires, correspondant à environ 60% du capital du groupe canadien, ont déjà conclu des accords avec Eurocopter dans lesquels ils s’engagent à lui céder leurs titres.

Vector Aerospace, qui compte environ 2 500 employés, est essentiellement implanté au Canada et en Grande-Bretagne, mais dispose également d’une présence importante aux Etats-Unis et en Afrique du Sud. En 2010, le groupe canadien a dégagé un chiffre d'affaires de 545 millions de dollars, soit environ 400 millions d'euros, contre 1,7 milliard d'euros réalisés par Eurocopter dans le support et les services.

Ce lundi vers 14h40, le titre EADS progressait de 0,12%, à 20,21 euros, dans un marché parisien en hausse de 0,10%, à 3 976 points.