Début d'année timide pour Airbus. L'avionneur européen s'est laissé distancé par son rival américain sur le plan des commandes commerciales. Tandis que Boeing enregistre 88 commandes nettes sur les trois premiers mois de l'année, le solde net des prises de commandes d'Airbus s'élève à... 1 unité.

Dans le détail, la filiale d'EADS a signé 69 commandes brutes, mais a dû faire face à 68 annulations. L'américain a, quant à lui, enregistré 135 commandes pour 47 annulations. Autrement dit, Boeing a pris une avance commerciale décisive sur son rival de toujours, que ce soit en termes de commandes brutes ou nettes.

Pour rassurer, Airbus a annoncé que son A320 NEO devrait être commercialisé en 2015, soit une année avant la date initialement prévue. La version remotorisée du moyen-courrier best-seller européen profite de son succès auprès des compagnies aériennes qui ont d'ores et déjà réservé les premiers exemplaires. 300 A320 NEO ont ainsi été commandés par six compagnies, dont ILFC, le plus grand loueur d'avion de la planète. Pour EADS, ce succès justifie l'accélération du calendrier. Pour les compagnies, cet avion affiche un gain de 15% de consommation de carburant.