Zodiac Aerospace annonce ce jeudi un chiffre d’affaires de 778 millions d’euros au premier trimestre, en hausse de 21% par rapport à la même période de l’exercice précédent. A périmètre et taux de change constants la hausse ressort à 17,5% alors que le groupe tablait sur une croissance organique de 20%.

Les récentes acquisitions (Sell et Heath Tecna) ont contribué à hauteur de 5 points à la croissance de l’activité, tandis que les taux de change ont pesé pour 1,6 point, détaille le groupe dans un communiqué.

Dans un contexte de ventes d’avions record en 2011, l’équipementier continue à bénéficier d’une demande soutenue de la part de ses clients avionneurs et compagnies. Il espère dépasser en 2011/2012 son objectif de croissance de 40% de son chiffre d'affaires sur trois ans hors impact de changes.

Le groupe qui fut un temps convoité par son compatriote Safran a signé début décembre un accord définitif avec PAIG Investments Limited, un véhicule d’investissement contrôlé par la banque RBS, en vue du rachat de la société britannique Contour Aerospace. «Cette acquisition permettra à Zodiac Aerospace de renforcer son offre de sièges, en particulier sur les segments de la classe affaires et de première, dont Contour Aerospace est un spécialiste », indique-t-il.

Seule ombre au tableau de ce premier trimestre, la mise en faillite d’American Airlines, qui entraînera une provision "limitée" sur les comptes du second semestre. «Zodiac Aerospace suit attentivement l’évolution de son risque de recouvrement sur ses compagnies aériennes clientes, tout en s’efforçant de préserver la relation clientèle future. Dans le cas d’American Airlines, sa mise sous « chapter 11 » conduit à un encours. Cet encours limité -de l’ordre de 0,2% du chiffre d’affaires- fera l’objet d une provision partielle dans les comptes du 1er semestre», précise le groupe.

Vers 11h50, le titre abandonne 2,6% à la Bourse de Paris, sur un marché en hausse de 0,2%. L’action affiche une hausse de 10% depuis le 1er janvier.