2011 a été une année faste pour EADS. Le groupe européen d’aéronautique et de défense (Airbus, Eurocopter, Astrium…) a publié jeudi des résultats supérieurs aux attentes des analystes, pourtant élevées compte tenu du record de commandes déjà annoncé par Airbus.

Le chiffre d’affaires a progressé de 7 % à 49,1 milliards d’euros, la hausse du marché de l’aéronautique civile (Airbus, Eurocopter) ayant plus que compensé le léger repli enregistré chez Astrium (satellites) et Cassidian (systèmes de Défense). A lui seul, Airbus a généré 33 milliards d’euros de chiffre d’affaires (+10%).

Le résultat opérationnel avant impôt (Ebit) a progressé de 38% à 1,7 milliard d’euros tandis que le bénéfice net a bondi de 87% à 1,03 milliard. «En 2011, EADS a obtenu des résultats financiers supérieurs aux attentes, démontrant ainsi une saine croissance (…). Tout est désormais prêt pour qu’EADS prenne son envol vers l’accroissement de la rentabilité», commente Louis Gallois, Président exécutif d’EADS, qui cèdera son poste à l’Allemand Tom Enders cet été.

Doublement du dividende

Sur la base d’un bénéfice par action de 1,27 euro, le Conseil d’administration d’EADS proposera lors de l’Assemblée générale des actionnaires le paiement d’un dividende de 0,45 euro par action, contre 0,22 euro en 2010. « Je suis très heureux de pouvoir partager notre solide performance et notre forte croissance avec nos actionnaires par le versement d’un dividende sensiblement revu à la hausse, basé sur un ratio de mise en paiement convergeant vers ceux en vigueur dans notre industrie et chez nos homologues du secteur », a déclaré Hans Peter Ring, directeur financier d’EADS. « À mesure que le Groupe gagnera en maturité, cette politique de dividende tiendra lieu d’objectif pour l’avenir », a-t-il précisé.

Pour 2012, le groupe table sur une nouvelle hausse de ses résultats à la faveur d’une progression de 6% au moins de son chiffre d’affaires. « À l'avenir, la performance de l'EBIT reporté et du bénéfice par action d'EADS dépendra de la capacité du Groupe à exécuter ses programmes complexes, tels que l'A400M, l'A380 et l'A350 XWB en respectant les engagements pris envers ses clients », précise le groupe.

Vers 11h45, le titre bondit de 8,7% à la Bourse de Paris, sur un marché en hausse de 1,7%.