Pour sa dernière assemblée générale à la tête d’EADS, Louis Gallois a adressé un message encourageant aux actionnaires réunis à Amsterdam.

« Nous sommes satisfaits des performances au premier trimestre et nous sommes de plus en plus optimistes pour 2012 », a-t-il déclaré, ajoutant qu’il était encore trop tôt pour modifier les prévisions du groupe malgré la solide demande d'avions de ligne.

EADS prévoit donc pour 2012 un résultat opérationnel hors éléments non récurrents supérieur à 2,5 milliards d'euros, une hausse de plus de 6% de son chiffre d'affaires et environ 570 livraisons d'Airbus (contre 530 en 2011).

M. Gallois cède aujourd’hui la présidence exécutive du groupe européen d’aéronautique et de défense à l’allemand Tom Enders, qui sera lui-même remplacé chez Airbus par le français Fabrice Brégier. Cette rotation aux postes clés inclut la nomination d’Arnaud Lagardère à la présidence du conseil d’administration d’EADS en remplacement de Bodo Uebber.

La stratégie du groupe au cours des prochaines années sera de faire progresser son chiffre d’affaires mais aussi sa rentabilité, encore inférieure à celle de Boeing, a indiqué Tom Enders.

Vers 16h15, le titre prend 0,7% sur un marché en baisse de 0,8%.