Un conseil d'administration du groupe Thales a été repoussé au 20 décembre pour permettre à l'Etat et à Dassault Aviation de s'entendre sur le choix du successeur du PDG, Luc Vigneron, croit savoir mardi le site La Tribune.fr.

Un porte-parole de Thales, joint par l'AFP, s'est refusé à commenter le report du conseil, qui devait se tenir le 13 décembre. D'après le site d'information économique, ce délai d'une semaine vise à permettre à l'Etat et à Dassault de trouver un compromis sur le nom du prochain PDG.

M. Vigneron est contesté par les syndicats et les deux actionnaires de référence (l'Etat détient 27% du capital, Dassault 26%) se sont résolus à le remplacer avant la fin de son mandat en 2014, selon des sources proches du dossier.

D'après La Tribune, deux candidats en interne sont envisagés pour remplacer Luc Vigneron, Pascale Sourisse et Reynald Seznec, tous deux en charge chacun d'une partie du commerce international. Mais Dassault ne voudrait pas de Pascale Sourisse, trop indépendante à son goût. La Tribune avance aussi le nom de l'ancien patron de Vivendi, Jean-Bernard Lévy, comme candidat possible.
Vers 11h, le titre Thales progresse de 0,5% tandis que Dassault cède 0,1% sur un marché parisien en hausse de 0,7%.