L’année 2015 sera encore un très bon cru pour Airbus. L’avionneur européen a enregistré 1007 commandes nettes d'annulations entre le 1er janvier et le 30 novembre, largement au-delà de ses objectifs initiaux, dont 169 au cours du mois écoulé.

Il devance assez largement Boeing et ses 568 commandes nettes, alors que ce dernier était en avance à la fin du premier semestre. Boeing reste cependant meilleur en termes de livraisons : il en a assuré 709 depuis le début de l’année contre 556 pour Airbus.

Au total le carnet de commandes d’Airbus s’élève à 6837 appareils, soit quelque 10 années de production contre 7 à 8 ans pour Boeing. L’avionneur européen profite notamment de la baisse de l’euro face au dollar qui lui permet d’améliorer sa rentabilité.

Vers 10h50 le titre Airbus gagne 3,6% sur un marché parisien en hausse de 1,8%