Airbus a dévoilé mardi un nouvel aménagement intérieur de son A380 permettant d'augmenter le nombre de sièges disponibles et d'optimiser ainsi le rendement de l'appareil en service. La capacité du super-jumbo pourrait ainsi passer de 497 passagers à 575 places sans perte de confort, d'après le groupe.

Présenté lors d'un salon spécialisé à Hambourg, ce nouvel aménagement joue sur différents éléments de la cabine, notamment l'escalier d'accès au pont supérieur, les sièges dédiés au repos du personnel navigant ainsi que les sièges passagers dont la largeur n'a pourtant pas été modifiée.

« Ce nouveau package pour nos clients de l’A380 est une façon intelligente de répondre aux besoins des compagnies aériennes tout en améliorant l’économie de l’A380 avec des revenus supplémentaires et l’innovation dans le confort des passagers. », a souligné Rao Dr Kiran, vice-président exécutif de la stratégie et du marketing chez Airbus commercial Aircraft, dans un communiqué.

Cette optimisation vise surtout à relancer l'intérêt des compagnies pour le très gros porteur, en perte de vitesse et dont l'équilibre économique chez Airbus reste fragile. Aucune vente d'A380 n'a été enregistré l'année dernière et sur le premier trimestre écoulé. Quant aux livraisons, elles devraient chuter à une vingtaine cette année contre 27 en 2016, le principal client du programme, Emirates, ayant reporté la réception de six appareils. La cadence de production doit d'ailleurs être ramenée à 12 avions par an à compter de 2018, après avoir culminé à 30 en 2014.

Pour Airbus ces contreperformances s'expliquent par une période d'attentisme et de baisse des coûts de la part des compagnies. L'avionneur continue cependant à croire en l'avenir de son super-jumbo. «Cet avion trouvera son marché. Ce n'est pas possible autrement ! Avec un trafic aérien qui double tous les quinze ans la congestion des aéroports profitera à l'A380» a affirmé le directeur commercial d'Airbus, John Leahy, lors de la présentation des résultats commerciaux 2016 début janvier.