Warren Buffet a encore frappé. Cette fois, le milliardaire américain a jeté son dévolu sur Heinz, le célèbre fabricant du ketchup, qu’il va racheter pour 23 milliards de dollars. En y ajoutant la dette du groupe, la transaction s’élève à 28 milliards de dollars, soit la plus grosse fusion-acquisition jamais réalisée dans l’agroalimentaire.

Pour l’heure, tous les détails de l’opération n’ont pas été communiqués. On sait seulement que le fonds 3G Capital est associé à Berkshire Hathaway (le véhicule d’investissement de Warren Buffet) dans ce rachat, qui se fera essentiellement en cash.

Heinz précise que ses actionnaires se verront offrir 72,50 dollars par titre détenu, soit une prime de 20% par rapport au cours de clôture de 60,48 dollars de mercredi. Le titre devrait s’envoler à l’ouverture des marchés américains.

Dans un communiqué, Warren Buffet explique qu’Heinz « dispose d'un fort et soutenable potentiel de croissance, basé sur des standards élevés de qualité, une innovation continue, un excellent management et de grands produits de goût. Leur succès global est le témoignage de la puissance de l'investissement dans une forte marque ». L’investisseur a déjà exprimé par le passé un intérêt particulier pour le secteur agroalimentaire, indiquant notamment que Coca-Cola était l’une de ses valeurs préférées.

En plus du ketchup, Heinz commercialise des sauces, des plats préparés, des snacks et de l’alimentation pour bébé dans environ 200 pays dans le monde. Au cours de son dernier exercice (2011-2012), le groupe a réalisé un bénéfice net de 923,1 millions de dollars pour un chiffre d'affaires de 11,6 milliards de dollars.