Après plusieurs années de forte spéculation, la réalisation de l’opération a été accélérée par l’intensification de la concurrence aux Etats-Unis, notamment de Walmart.

A eux deux, Delhaize et Ahold détiennent 6500 magasins dans le monde et 375 000 salariés. Les revenus tirés de leurs ventes annuelles est de 54 milliards d’euros. 60% des ventes sont réalisées sur le territoire américain, principalement le long de la cote est.

Les actionnaires de Delhaize devraient recevoir 4,75 actions d’Ahold pour chaque action détenue. Ce deal valorise ainsi l’action Delhaize 90,04 euros, soit 2,3% plus haut que le cours à la clôture d’hier soir.

La nouvelle société créée, appelée Ahold Delhaize, valorisée à 26,07 milliards d’euros sur la base des cours de bourse atteints mardi, devrait s’ériger en quatrième et cinquième plus grand distributeur alimentaire en Europe et aux Etats-Unis.

Elle devrait pouvoir générer 500 millions d’euros d’économies sur trois ans.

Ahold devrait détenir au final 61% de l’entité nouvellement créée après la fusion.

Les directions des deux compagnies espèrent finaliser la transaction à la mi-2016.

L’action Delhaize a bondi de 8,4% mardi après que certains journaux aient spécifié qu’un accord était proche. La performance enregistrée est de 22% depuis le 8 mai, autrement dit que des discussions avec Ahold ont été sues.

La plus grande acquisition d’Ahold jusque là avait été faite en 2000 pour un montant de 3,4 milliards d’euros et avait concerné U.S. Foodservice.