Espace Agroalimentaire

Agroalimentaire : La nutrition médicale, un marché de niche prometteur?

Agroalimentaire : La nutrition médicale, un marché de niche prometteur?

(Easybourse.com) Ces dernières années, les grands groupes agroalimentaires, tel que Danone ou Nestlé, ont tendance à se renforcer dans le domaine de la nutrition médicale, qu'ils considèrent comme un marché d'avenir. Cette année, Nestlé a déjà fait l'acquisition du groupe britannique Vitaflo en août, alors que Danone a racheté la société américaine Medical Nutrition en juin.

Dès le début des années 2000, Danone a décidé d'orienter sa stratégie vers l'alimentation santé, qui regroupe Nutrition médicale et Nutrition infantile, tandis que Nestlé Nutrition a été créé en 2004 et se compose de Infant Nutrition (nutrition pour bébé et infantile), HealthCare Nutrition (nutrition clinique), Weight Management (gestion de poids), Performance Nutrition (nutrition pour athlètes de haut niveau). En 2007, avec le rachat de Numico, Danone a créé son pôle de nutrition médicale qui s'appelle Nutricia Advanced Medical Nutrition et compte 3 500 employés implantés dans une trentaine de pays.

L'an dernier, Danone Nutrition médicale a dégagé un chiffre d'affaires en hausse de 11,5%, à 925 millions d'euros (soit environ 6% du CA total), et le chiffre d'affaires du pôle Nutrition infantile a atteint 2,9 milliards d'euros (en additionnant les deux pôles, ça donne environ 25% du total). Le chiffre d'affaires annuel de Nestlé Nutrition est ressorti à 7,47 milliards d'euros (environ 10 milliards de francs suisses sur un total de 107,6 milliards de francs suisses, soit environ 9%). Toutefois, la nutrition médicale de Nestlé, seule, a représenté un chiffre d'affaires de 1,24 milliard d'euros, soit 1,5 % de ses ventes totales. Les deux autres principaux acteurs dans la nutrition médicale sont l'allemand Fresenius et l'américain Abbott.

L'essor du secteur de la nutrition médicale repose notamment sur le phénomène de vieillissement de la population, les maladies qui peuvent apparaître avec l'âge tel qu'Alzheimer, sur l'allongement de l'espérance de vie, mais aussi les problèmes de malnutrition des jeunes enfants dans les pays émergents. Le développement de la nutrition médicale est également lié à l'évolution des modes de vie qui s'accompagnent d'un nombre croissant de personnes souffrant de diabète, d'obésité, ou d'allergies alimentaires. Enfin, que ce soit les autorités sanitaires ou gouvernementales, ces entités insistent ces dernières années sur la prise de conscience de l'importance d'une alimentation saine (cf. «mangez cinq fruits et légumes par jour»).

Les deux géants de l'agroalimentaire misent sur une croissance de ce marché de niche qu'est la nutrition médicale dans les prochaines années. Actuellement, l'Europe représente 60% des ventes de Nutricia Advanced Medical Nutrition, mais le groupe est également présent en Turquie, Chine, Pologne, Mexique, pays dans lesquels le groupe veut développer son potentiel de croissance. Nestlé et Danone ont développé, entre autres, des produits destinés aux enfants allergiques au lait de vache ou avec des problèmes de croissance, aux personnes longtemps alitées qui développent des escarres, aux personnes âgées qui ont du mal à déglutir, ou des produits de nutrition par sonde.

2007, une année centrale pour la nutrition médicale

L'année 2007 marque une accélération dans le développement des groupes agroalimentaires concernant le domaine de la nutrition médicale. Le groupe français fait alors l'acquisition des activités du néerlandais Royal Numico et entame, en parallèle, la cession de son pôle Biscuits. De son côté, le groupe suisse avait racheté Novartis Medical Nutrition, spécialiste dans la nutrition clinique, et d'autre part Gerber Products Ltd, spécialisé dans le domaine de la nutrition infantile. Au début du mois d'août dernier, Nestlé a fait l'acquisition du groupe britannique Vitaflo, après que Danone a racheté en juin le groupe américain Medical Nutrition North America. Ce rachat va permettre à Danone de prendre une place dans la nutrition médicale pour personnes âgées aux Etats-Unis, alors que jusqu'à présent il était surtout présent dans la nutrition pour bébés.

En ce qui concerne d'éventuelles acquisitions futures dans le domaine de la nutrition médicale, «nous ne spéculons pas sur d'éventuelles acquisitions futures», a répondu à Easybourse.com, Ferhat Soygenis, porte-parole du groupe Nestlé. William Green, directeur de la communication pour le pôle nutrition médicale de Danone, a quant à lui indiqué que Danone a toujours «considéré la nutrition médicale comme une catégorie très intéressante. Pour l'instant, le groupe se concentre sur la croissance organique des produits déjà existants dans la branche nutrition médicale», mais il n'exclut pas la possibilité de faire d'autres acquisitions dans cette branche.

La nutrition médicale demande un important investissement dans la Recherche et Développement (R&D) afin de pouvoir baser les produits sur des recherches scientifiques. La «très forte puissance» de R&D de Nestlé, Nestlé Research, représente 28 centres à travers le monde et emploie plus de 5 000 personnes. Le groupe suisse a des partenariats de recherche avec des entreprises, des universités, ou des établissements de santé. L'équipe de R&D de Danone est composée notamment de près de 500 chercheurs, développeurs et ingénieurs Qualité. Le groupe français a aussi mis en place des partenariats scientifiques, et possède deux principaux centres de recherches, ainsi que de multiples équipes locales. Le pôle de nutrition médicale de Danone a un centre de recherche aux Pays-Bas, à Wageningen où sont menées des recherches scientifiques pour le développement de chaque produit, explique William Green.

Pour Nutricia Advanced Medical Nutrition, il est essentiel de «prouver les bénéfices de ses produits sur la santé. Pour cela, le groupe travaille avec des médecins spécialistes du domaine concerné par le produit, mais aussi avec des universités», souligne William Green. Bon nombre des produits issus de la nutrition médicale de ces deux groupes sont remboursés par la Sécurité sociale en France, comme Neocate ou Fortimel pour Danone et Clinutren pour Nestlé. «Tous les produits sont enregistrés dans les différents pays auprès des autorités régulatrices pour pouvoir être prescrits. Les produits sont distribués auprès des pharmacies, des médecins, des hôpitaux, cela dépend des pays», précise le directeur de la communication de Nutricia Advanced Medical Nutrition.

Ce vendredi vers 16h45, le titre Danone prenait 0,14%, à 43,19 euros, à la bourse de Paris, tandis que le titre Nestlé était proche de l'équilibre (-0,09%), à 53,70 francs suisses, à la bourse de Zurich.

Claire Lavarenne

Publié le 03 Septembre 2010

OK, tout accepter
Fermer