Espace Agroalimentaire - News, articles, interviews et dossiers

Danone : un leader en apparence indétrônable dans le yaourt

Danone : un leader en apparence indétrônable dans le yaourt

(Easybourse.com) Parallèlement à l'agitation déclenchée par la mise en vente de 50% de Yoplait, le leader du secteur des produits laitiers frais, Danone, a annoncé son acquisition du groupe américain YoCream, spécialisé dans le «frozen yogurt» («yaourt glacé»).

À lire dans ce dossier.

Le groupe agroalimentaire Danone semble indétrônable. Sa position de leader mondial dans le domaine des produits laitiers frais est-elle irrévocable ? Loin devant ses concurrents, le groupe français a fait savoir ce mercredi son rachat prochain de YoCream, «leader» des fabricants de «frozen yogurt» («yaourt glacé») aux Etats-Unis. Ce produit y fait fureur depuis une dizaine d’années. Cette transaction porte sur un montant d’environ 103 millions de dollars.

Ces dernières années, les points de vente proposant du «fro-yo» se sont multipliés en France, et l’arrivée de Danone sur ce segment pourrait propulser ce produit alimentaire à une consommation de masse. De plus, ce segment de marché est «en forte croissance aux Etats-Unis». Le rachat de YoCream va permettre à Danone «d’augmenter en taille critique et de s’étendre sur le marché américain. Danone affiche sur 10 ans une croissance moyenne annuelle de 9% de son chiffre d’affaires dans les Yaourts», a indiqué à Easybourse Pierre Tegnér, analyste chez Oddo Securities. Cette acquisition va lui «permettre de prendre une place dans la restauration hors domicile, de compléter sa gamme et de gagner du temps» concernant leur positionnement sur le marché américain, a ajouté l’analyste.

Basé à Portland (Oregon), YoCream représente un chiffre d’affaires net 2010 estimé à environ 58 millions de dollars. Fondé en 1977, YoCream est décrit comme «le pionnier du Frozen yogurt aux Etats-Unis» et «l’un des leaders mondiaux» de cette industrie. L’opération, dont la finalisation est prévue pour la fin de l’année 2010, reste soumise à l’obtention des autorisations réglementaires en vigueur.

Danone, numéro un mondial des produits laitiers frais

Selon le groupe français, 78 000 yaourts Danone sont consommés chaque minute dans le monde. Sur les neuf premiers mois de 2010, l’activité Produits laitiers frais a représenté plus de 56% du chiffre d’affaires total du groupe, soit 7,2 milliards d’euros sur un total de 12,71 milliards. En 2009, les quatre gammes phare du pôle, Activia, Actimel, Danonino et Danocaol, ont dégagé un chiffre d’affaires de 4,7 milliards d’euros, soit 54% du chiffre d’affaires de la branche Produits laitiers frais.

Dans le secteur des produits laitiers frais, Danone possède une part de marché de plus de 20%, soit deux fois plus que Yoplait. Au niveau mondial, sa part de marché s’élève en moyenne à 35% sur les marchés où le groupe est présent. Sur cette branche d’activité, le français indique clairement mener une politique favorisant les volumes vendus avec des baisses de prix ciblées. Les marchés prioritaires du pôle qui soutiennent sa croissance, sont en particulier les Etats-Unis, le Brésil, la Russie, l’Arabie Saoudite et le Mexique. «Avec un cinquième du marché mondial des produits laitiers frais, Danone se trouve en situation de leader mondial et il n'a pas de réel concurrent mondial en face de lui, juste des concurrents souvent locaux ou régionaux. La contrepartie c'est qu'il est seul à développer la catégorie et doit investir localement de façon importante face à des partenaires locaux qui n’ont souvent pas les moyens», rappelle Pierre Tegnér.

La Chine reste un marché à conquérir dans le yaourt

En 2009, Danone était numéro un dans les produits laitiers frais dans toutes les grandes zones du globe, à l’exception de l’Asie-Pacifique. Par zones géographiques, en Amérique du Nord 92% du chiffre d’affaires était réalisé dans les Produits laitiers frais, mais seulement 12% en Asie-Pacifique, et entre 56% et 67% pour les autres zones. En 2009, le pôle Produits Laitiers Frais a fait son entrée en Corée du Sud, a démarré une première activité en Inde et a investi dans de nouvelles unités de production en Thaïlande et en Chine.

La Chine reste un marché délicat à percer pour les yaourts, car la population chinoise n’a pas pour tradition alimentaire de consommer beaucoup de produits laitiers. Ainsi, Danone a installé un centre de Recherche et Développement à Shanghai afin de s’adapter aux goûts et besoins de santé locaux. Par ailleurs, en septembre 2009, le groupe français avait mis fin à son partenariat avec le groupe chinois de boissons Wahaha, alliance qui faisait l’objet d’un litige depuis plus de deux ans. Un créneau reste ainsi peut-être à jouer pour les concurrents de Danone afin de conquérir l’Empire du Milieu avec leurs yaourts.

Ce vendredi vers 16h40, le titre Danone reculait de 0,80%, à 45,88 euros, dans un marché parisien en baisse de 0,80%.


Claire Lavarenne

Publié le 26 Novembre 2010