Ford revient en force dans le paysage automobile mondial. Le constructeur américain vient de publier une hausse de 16,8% de ses ventes au deuxième trimestre à 31,3 milliards de dollars. Le bénéfice net du groupe ressort à 2,6 milliards de dollars, contre 2,26 milliards un an auparavant. Ces résultats s'affichent au-dessus des attentes des analystes.

Le groupe confirme ses prévisions pour l'ensemble de l'année bien qu'il s'attende à un ralentissement au second semestre. Ford est le seul constructeur américain qui a traversé la crise économique sans avoir eu recours aux aides de l'Etat américain.