Les efforts de Citroën ont été récompensés. Avec plus de 40 000 unités vendues en six mois, la DS3 a dépassé les espoirs du constructeur automobile français (le groupe ne dévoile pas ses objectifs de ventes). Le groupe espère reproduire le même succès en lançant la DS4. Dévoilé au Mondial de l'automobile de Paris, le nouvel opus de la très ambitieuse gamme distinctive de Citroën cible une clientèle férue de voitures élégantes et dynamiques. Moins sportive que sa petite sœur, la DS4 joue la carte du raffinement. La marque française devrait encore étoffer sa gamme avec une DS5 dont on devrait connaitre les lignes en 2011. Le tournant haut-de-gamme de Citroën a franchi un nouveau seuil. Mieux. Son repositionnement a pris de l'avance sur sa maison-mère Peugeot.

Le succès de la 3008 montre cependant que la marque au lion peut innover sur un segment supérieur. Peugeot a su être au rendez-vous du Crossover qui est passé du marché de niche à un segment de masse. Le Mondial a été l'occasion de présenter le HR1 (photo ci-contre), un SUV compact qui, dans le même esprit que le 3008, surfe sur la mode des voitures au chassis relevé. Ce concept-car doit encore être travaillé. Chez Peugeot-Citroën, la stratégie de la montée en gamme se poursuit, et fait fi de la concurrence allemande. Le groupe français est persuadé qu'il y a une demande pour des voitures qui allient fortes prestations qualitatives et design sexy. La «french touch» en somme ! Et cela fonctionne.

Chasser sur les terres de Volkswagen et Audi

En réalité, la stratégie de PSA est de rester un constructeur généraliste mais dans la gamme supérieure, à la manière d'un Volkswagen. Une véritable opportunité au moment où Renault a relâché ses efforts sur ce créneau. Mais,