Les huit premiers mois de l’année n’auront pas été bénéfiques aux marques françaises. Le marché européen de l’automobile est, certes, en baisse depuis le début de l’année (-1,2% à 8,8 millions d’immatriculations), mais il faut dire que les constructeurs tricolores n’ont pas profité du rebond du mois d’août où les livraisons ont augmenté de 7,7% dans la zone euro.

PSA et Renault affichent ainsi des ventes en baisse en août (respectivement -0,1% et -3,1%) et perdent chacun quasiment un point de part de marché à respectivement 12 et 9,2%. La tendance est similaire depuis le début de l’année. PSA a vu ses immatriculations baisser de 7% tandis que Renault accuse une chute de plus de 10%.

C’est Volkswagen qui tire, encore une fois, son épingle du jeu. Le groupe allemand voit ses ventes augmenter de 7% depuis le début de l’année et de 14% sur le seul mois d’août. Le numéro un européen se paie le luxe de gagner deux points de part de marchés sur les huit premiers mois pour culminer à 23,1% (25,4% au mois d’août). Sans surprise, toutes les marques du groupe ont contribué à renforcer les positions, hormis Seat qui reste inchangé, mais dont les ventes ne sont pas en baisse. Audi voit ses ventes s’envoler de 9,2% depuis le début de l’année et de 18% en août. La filiale de luxe continue à tirer les marges du groupe allemand vers le haut.

Ses compatriotes du luxe ne sont pas à la peine puisque BMW continue à gagner des parts de marché (5,8% sur huit mois, contre 5,1% l’année dernière). Le groupe bénéficie du succès de ses deux marques. La marque historique a rebondi de 34% en août, portant la progression depuis le début de l’année à 8,4%. Mais c’est sa Mini qui affiche les performances les plus impressionnantes avec des livraisons qui s’envolent de 45% depuis le début de l’année, soit 23% sur huit mois.

Le groupe Daimler ne peut pas se targuer du même succès pour sa filiale Smart dont les ventes ont baissé en août (-8%) et depuis le début de l’année (-1,8%). En revanche, les ventes de Mercedes ont bondi de 17% en août soit, une hausse de 3,7% depuis le début de l’année.

Fiat fait pire que les françaises


Il faut aller en Italie pour consoler les constructeurs français. Fiat affiche une perte d'un point de part de marché à 7,4% et les ventes s'effondrent de 12,5% depuis le début de l'année. La seule marque Fiat affiche une baisse de plus de 18%. Alfa Roméo est toujours en forte hausse (+38% sur huit mois), mais son allure décélère puisque les ventes ont baissé de 0,2% en août.

Parmi les groupes asiatiques, le spécialiste des 4X4 Nissan poursuit sa percée grâce à des immatriculations en hausse de 15% depuis le début de l’année. Le Sud-coréen Hyundai est monté de 16% tandis que sa filiale accélère de 24%. Suzuki, Honda et Mazda accusent des fortes baisses de leur immatriculation. Toyota perd des parts de marché mais sa filiale haut-de-gamme Lexus affiche des livraisons en hausse de 124% avec plus de 1700 immatriculations.