Coup de frein sur l'eldorado chinois. Le constructeur automobile américain Ford vient de réviser à la baisse ses perspectives de croissance du marché automobile chinois. Le groupe estime désormais que le marché se situera probablement en bas de la fourchette de 5 à 10% de croissance.

Le marché chinois souffre de la fin d'un dispositif de subventions publiques. Au premier semestre, le marché a progressé de seulement 3,35% contre des rythmes de croissance à deux chiffres les années précédentes (+46% en 2009 et +33% en 2010). La Chine reste néanmoins le premier marché automobile du monde avec 18 millions d'automobiles livrées en 2010.