Le marché automobile japonais peut-il aller plus bas encore? Avec 4,25 millions de véhicules en 2011, le Japon devrait retrouver son niveau de... 1977! C'est une baisse de 14,2% par rapport à l'année 2010, mais c'est plus de 3 millions de voitures en moins qu'en 1990!

La première explication de ce recul très marqué repose sur le séisme et le Tsunami qui ont dramatiquement marqué le Japon en début d'année et perturbé toute la chaîne industrielle du pays dont celle de la filière automobile. Mais les constructeurs évoquent également le vieillissement de la population japonaise pour expliquer la baisse structurelle du marché automobile depuis une vingtaine d'années.

Les constructeurs dénoncent surtout le renchérissement du yen qui pénalise la production locale. Ainsi, l'exportation d'automobiles permettrait de compenser les insuffisances du marché intérieur. Ils s'inquiètent d'autant plus de cette contrainte que de plus en plus de pays établissent des barrières douanières dont l'immense et proche marché chinois, ou plus récemment, le marché brésilien.