Le feuilleton Saab continue en Europe du Nord. Swedish Automobile, la holding du constructeur automobile suédois, a annoncé la vente de Spyker, sa filiale néerlandaise de voitures de sport à un fonds de capital-investissement américain. North Street Capital pourrait ainsi investir près de 32 millions d'euros pour remporter le morceau.

Swedish Automobile tente de trouver de l'argent frais pour remettre en route Saab dont les usines sont paralysées depuis plusieurs mois. Sans cash, le groupe ne peut payer ni salaires, ni fournisseurs. Le groupe attend le déblocage d'un accord avec un groupe chinois prêt à investir dans le constructeur. Or cet accord est soumis au feu vert des autorités chinoises dont les délais de décision sont très aléatoires.

Spyker était le noyau dur de la structure qui avait racheté Saab en 2010. Désormais, Saab se retrouve seul.