Avec un peu plus de 9 millions de voitures écoulées dans le monde en 2011, General Motors a retrouvé son statut de premier constructeur mondial. Le groupe de Détroit, avec ses marques GM, Chevrolet et Cadillac, a devancé l’allemand Volkswagen (VW, Audi, Seat, Skoda, …) et le japonais Toyota (Toyota, Lexus).

Ce dernier, particulièrement pénalisé par les conséquences du tsunami qui a frappé l’archipel en début d’année, rétrograde à la troisième place après avoir occupé la pôle position pendant deux ans. Il devrait écouler 7 millions de véhicules en 2011, contre 8,1 millions pour Volkswagen.

General Motors peut d’autant plus savourer sa victoire qu’il revient de loin. En 2009, en pleine crise financière, le groupe avait dû se mettre sous la protection de la loi sur les faillites (Chapitre XI) tout comme son compatriote Chrysler.