Les constructeurs de voitures américains ont connu leur plus beau mois de février depuis quatre ans.

Les ventes de Chrysler ont crû de 40,4%, celles de Ford de 14,3% et celles de General Motors de 1,1%.
Les constructeurs japonais ont également enregistré de bonnes performances. Les ventes de Toyota ont augmenté de 12,4%.

Principales explications de cette engouement des américains pour l’achat de nouvelles voitures : l’augmentation du prix de l’essence et l’assouplissement des conditions d’octroie de crédits.

Le prix moyen national d’un gallon d’essence a atteint 3,70 dollars cette semaine.
Les prix du carburant se sont appréciés entre 10 et 15% en glissement annuel selon les régions.

Cela a conduit les américains à préférer les petites voitures présentant une bonne efficience énergétique.
Ainsi les ventes de la Ford Focus ont plus que doublé en février par rapport à janvier. Honda a vendu plus de 27 000 Civics. Les ventes de la Sonic de Chevrolet ont atteint 7900. Les ventes de la Prius de Toyota ont grimpé de 52.1% en glissement annuel, soit plus de 20 000 unités.

Sur le plan du financement, les contrats de leasing (contrats de location avec option d’achat) ont compté pour 20% des ventes.
Les distributeurs n'ont pas hésité à vendre avec des crédits de long terme, 72 mois.

Enfin, l’embellie de l’économie américaine a également contribué au redressement de l’industrie. Les demandes d’allocation chômage ayant baissé, les créations d’emplois étant plus nombreuses, le sentiment de confiance des consommateurs s’en est trouvé stimulé. Les ménages américains ont été plus enclins à l'achat. La moyenne d’âge des véhicules en circulation étant, par ailleurs, évaluée à 11 ans.