Chaque semaine apporte son lot de spéculations sur la réorganisation de la production de PSA dans le cadre de son alliance mondiale avec l’américain General Motors. Les deux groupes, qui prévoient de développer des modèles en commun à partir de 2016, envisagent également de s’échanger certains modèles de leurs marques respectives.

D’après le quotidien allemand Frankfurter Allegemeine Zeitung, qui cite un document interne de General Motors, GM souhaite transférer la production de deux modèles de PSA, la DS5 et la 508, à l'usine Opel de Rüsselsheim, près de Francfort, à partir de 2015-2016. Des négociations sont en cours, précise le journal. La DS5 est actuellement produite à Sochaux, et la 508 près de Rennes. Les deux berlines font partie du même segment « moyen-haut de gamme ».

La direction de PSA a qualifié ces informations de « rumeurs » et s’est refusée à tout commentaire, de même que l’état-major d’Opel. « Les groupes de travail vont rendre leurs conclusions d'ici la fin de l'année. Pour l'instant, tout ce qui peut être dit ce ne sont que des présuppositions sur des options de travail », a affirmé un porte-parole de PSA.

Les syndicats ne cachent pas leur inquiétude. « L'arrêt de la 508 à Rennes serait un nouveau coup porté aux salariés de ce site, déjà impactés par un plan social prévoyant 1.400 licenciements économiques » sur 5 600, rappelle la CGT qui s’oppose à tout transfert de la production. « Après le gel du projet X8 qui devait remplacer la C5 à Rennes La Janais, les annonces de la presse allemande font l'effet d'une douche froide, en confirmant que la direction de PSA ne veut pas non plus produire en France une partie des moyens et gros modèles (segments C et D) et qu'elle préfère pouvoir y associer l'image de marque +made in Germany+ », ajoute la centrale.

Vers 17h15, le titre Peugeot cède 1,7% à la Bourse de Paris sur un marché en baisse de 0,4%.