En baisse de 13,4% depuis le début de l’année, le marché automobile français est resté déprimé le mois dernier. Avec 96 115 immatriculations, les ventes de voitures particulières sont en recul de 11,4 % par rapport à août 2011, pour le même nombre de jours ouvrés.

Le mois d'août est traditionnellement un mois de faible activité dans les concessions automobiles mais il confirme l’impact lourd de la crise économique sur le pouvoir d’achat automobile. D’après le Comité des constructeurs français d’automobiles, sur l’ensemble de l’année, la contraction du marché français pourrait être proche des 10%, tandis que Renault et Peugeot tablent sur une baisse de 11 à 12%.

Les constructeurs français sont les plus touchés : les immatriculations du groupe Renault ont reculé de 20,6% le mois dernier (-29,9% pour la marque Renault et +21,1% pour les voitures à petit budget Dacia) et celles du groupe PSA Peugeot Citroën de 10,6% (-3,4% pour Peugeot et -19,0% pour Citroën). En moyenne, les marques étrangères n’ont subi qu’un recul de 6,8%.

Reste à espérer un rebond à la faveur du Mondial de l’Automobile et des nouveautés attendues à l’automne. Vers 10h55, les titres Renault et Peugeot évoluent à contresens du CAC 40, cédant respectivement 1,6% et 0,8%.