Toyota n’en a pas fini avec les problèmes de sécurité. Le constructeur japonais, redevenu au premier trimestre le numéro un mondial des ventes devant GM, a annoncé hier le rappel de 7,43 millions de véhicules à travers le monde. En cause, le système d’ouverture électrique des vitres qui présenterait un risque d’incendie, ce sur 14 modèles du groupe (notamment les Toyota Yaris, Auris et RAV4).

Aucun incident lié à ce dysfonctionnement n’a été signalé, précise cependant Toyota. Le rappel concerne 2,4 millions de véhicules aux Etats-Unis, 1,4 million en Chine et 1,39 million en Europe. Le Japon, l'Australie, le Canada, et le Moyen-Orient sont aussi concernés par l'opération. Selon la porte-parole du groupe Monika Saito, les réparations à réaliser ne sont pas considérables et le problème peut être réglé en 40 minutes environ sur certains modèles Yaris et Corolla.

Cependant, cette affaire risque d’entacher à nouveau la réputation du constructeur, qui avait dû procéder à plusieurs rappels sur un total de 9 millions de véhicules en 2009-2010. Son objectif de redevenir numéro un mondial tout en triplant son bénéfice opérationnel cette année pourrait en souffrir.