Le secteur automobile est en effervescence ce vendredi à la Bourse de Paris, après la publication d’une note de Goldman Sachs sur les équipementiers français.

Le bureau d’études a notamment relevé sa recommandation sur Faurecia, passant de 'neutre' à 'acheter', avec un objectif de cours 17,5 euros contre 13,7 euros précédemment. Cette décision s’explique par les perspectives de croissance des ventes à long terme, et par la hausse des bénéfices attendue pour 2013.
Faurecia restera cependant affectée cette année par la faiblesse attendue du marché automobile européen. En revanche, Goldman Sachs prévoit que la production de véhicules légers en Europe touchera son point bas au deuxième trimestre de cette année, avant de se redresser en rythme annuel au second semestre 2013. Cela profitera notamment à Valeo, l’autre équipementier français de premier rang.

« Valeo réalise une bonne croissance et des retours élevés, tout en disposant d'un bilan solide, mais ses multiples de valorisation sont à des plus bas depuis plusieurs années », explique Goldman Sachs qui intègre le titre à sa liste de valeurs fortement recommandées à l’achat (Conviction Buy). L’objectif de cours passe de 49 à 51 euros.

En revanche, le broker américain s'inquiète des incertitudes croissantes concernant l'industrie des pneumatiques, qui expérimente pour la première fois en dix ans une baisse de ses prix de vente. Michelin verrait ainsi ses résultats impactés par une baisse des volumes et des prix, qui ne serait que partiellement compensée par le repli des prix des matières premières. Goldman Sachs rétrograde le titre à Vendre au lieu de Neutre, et ramène son objectif de cours à 60 euros (78 auparavant).

Vers 17h15, le titre Michelin recule de 2% tandis que ceux de Faurecia et Valeo s’apprécient de 6,5% et 3,3%.