L’histoire de Renault en Chine n’est décidément pas un long fleuve tranquille. Un porte-parole du groupe a confirmé, lundi 11 février, le rappel d'environ 61 500 Koleos fabriqués entre 2008 et la mi-2012, soit la majeure partie de ces véhicules 4x4 commercialisés sur le sol chinois depuis 2009. Les Koleos commercialisés en Europe ne sont pas concernés par ce rappel, a-t-il précisé. Les 4x4, fabriqués en Corée du Sud par la filiale Renault Samsung Motors, peuvent présenter un dysfonctionnement de la jauge à carburant, a indiqué Renault, comme l'avait rapporté samedi l'agence Chine nouvelle.

Ce n’est pas la première fois que le Koleos rencontre des problèmes en Chine, son principal marché. Le mois dernier, l'Administration chinoise pour le contrôle de la qualité, l'inspection et la quarantaine (AQSIQ) avait annoncé le rappel à venir de plus de 5.000 Koleos pour un défaut de soudure. Et, en décembre 2011, Renault avait déclaré rappeler quelque 1.400 véhicules en Chine pour un problème de direction.

Le 4X4 Koleos représente l'essentiel des ventes de Renault en Chine. Celles-ci sont encore confidentielles (24 300 véhicules vendus en 2011 sur un marché de 17 millions de véhicules). Renault compte accélérer cette année son développement sur le premier marché automobile mondial, en posant la première pierre d’une usine d’une capacité de 200 000 à 300 000 véhicules réalisée en partenariat avec le chinois Dong Feng Motors. L’accord définitif pour la construction de cette usine doit être signé d’ici la fin du premier trimestre.

Le titre Renault a terminé en baisse de 0,7% lundi sur un marché parisien quasi stable.