Renault a gagné son pari. Le constructeur au losange, qui négocie depuis plusieurs mois avec les syndicats un accord destiné à faire baisser ses coûts de production dans l’Hexagone, a obtenu l’aval de deux des quatre syndicats représentatifs du groupe. FO et la CFE-CGC ont tous deux indiqué qu’ils signeraient l’accord en l’état.

Le feu vert de ces deux syndicats (qui représentent respectivement 15,6% et 29,7% des voix aux élections professionnelles, soit plus que les 30% de voix requis) permet de valider le projet d'accord. La CFDT ne s’est pas encore prononcée. Seule la CGT s’était déclarée farouchement opposée au texte.

Les enjeux pour le groupe et ses salariés sont importants. La direction a régulièrement répété qu'en cas d'accord elle s'engageait à ne pas fermer de sites en France et à ne pas recourir à un plan social malgré les 8 260 suppressions de postes prévus d'ici à la fin de 2016 (dont une majorité de départs naturels). Les 44.600 salariés du groupe en France devaient s’engager à travailler plus longtemps malgré un gel des salaires cette année et accepter des « mobilités » entre les différents sites tricolores.

Ces efforts ont été acceptés par FO à deux conditions : faire sauter le caractère obligatoire des mobilités et obtenir des engagements fermes de Renault sur les volumes produits en France. Sur ces deux points, le syndicat a obtenu satisfaction. La direction a accepté que la mobilité géographique des salariés se fasse sur la base du volontariat et a garanti « un niveau de production minimum de 710 000 véhicules par an à l'horizon 2016, dont 110 000 à l'usine de Flins, qui bénéficierait de la localisation de versions de Clio IV à forte valeur ajoutée ». Elle a également indiqué que des productions de versions de la Clio avec le volant à droite, actuellement produites en Turquie, seraient rapatriées et qu'une partie de la production assurée par le site de Caccia, au Portugal, serait transféré à Cléon.

Vers 15h30, le titre Renault s’apprécie de 3%, la deuxième plus forte progression du CAC 40 (+0,1%).