Les constructeurs automobiles européens voient-ils enfin le bout du tunnel ? La question se pose à la lumière des chiffres dévoilés par La Tribune. Ces derniers font état d’un rebond de 5,2% du marché automobile européen au mois de juillet, qui aurait dépassé la barre du million d’immatriculations. Sur ce marché, Renault aurait vu ses ventes s’accroître de 9,3% à 92 170 unités tandis que PSA aurait subi un léger tassement (-1%) à 116 230 unités. Il s’agit là de statistiques officieuses, l'ACEA (Association des constructeurs européens) ne publiant pas les chiffres officiels durant l'été, précise le journal.

Elles confirment cependant la tendance observée sur le marché français, où les ventes ont progressé de 0,9% par rapport à juillet 2011, selon le Comité français des constructeurs automobiles (CCFA). Il s’agit de la première hausse mensuelle depuis octobre 2011.

Le renouvellement des gammes des Renault et Peugeot semble porter ses fruits : selon La Tribune, la hausse des immatriculations s’explique par le succès des citadines Clio IV et 208, ainsi que des « crossover » Captur et 2008. Citroën affiche cependant une performance décevante (-2,5%) au sein du groupe PSA, tandis que la marque à bas coûts de Renault, Dacia, « cartonne ». Elle aurait augmenté ses ventes de 26,5% en juillet sur un an, à 28 100 immatriculations.
Fin mai, le patron de Renault restait cependant très prudent quant aux perspectives du marché automobile européen. Selon Carlos Ghosn, il n’y aura pas de réelle reprise des ventes en Europe avant 2015.

Vers 11h50, Renault et Peugeot lâchent 3,5% sur un marché en baisse de 1,6%.
Les deux titres ont fortement progressé depuis le début de l’année : +50% pour Renault et +100% pour Peugeot.