L’automobile haut de gamme allemande n’a pas souffert des turbulences de l’année écoulée dans les pays émergents. Ce jeudi, Porsche et Audi ont tous deux annoncé des ventes record en 2013, même si la croissance a légèrement ralenti par rapport à 2012 pour Audi.

Le constructeur bavarois a écoulé 1,57 million de véhicules l’année dernière, soit une hausse de 8,3% après 11,7% en 2012. Les ventes ont progressé de 21,2% en Chine, de 13,5% aux Etats-Unis et de 14,9% en Grande-Bretagne. « Nous avons atteint notre objectif de produire 1,5 million de voitures deux ans plus tôt que prévu et nous l'avons même confortablement dépassé », a commenté le président du directoire d’Audi, Rupert Stadler. « Cela signifie qu'Audi a gagné 600.000 nouveaux clients ces quatre dernières années ». Le groupe vise désormais les deux millions de livraisons annuelles à l’horizon 2017.  

Nouveaux modèles

Pour atteindre cet objectif, Audi  a dévoilé mercredi le plus gros programme d’investissement de son histoire, d’un montant de 22 milliards d’euros sur quatre ans. « 70 % seront consacrés à la modernisation et l’extension de notre gamme de modèles et notre offre de technologies » indique la marque aux anneaux, qui veut étendre sa gamme de 49 modèles actuellement à 60 modèles d’ici à 2020. En 2014, il lancera deux nouvelles versions de l’Audi A3 Audi mais aussi la 3ème génération de sa voiture de sport Audi TT Coupé. Cela n'empêchera pas un ralentissement de sa croissance autour de 4,4% cette année, selon le cabinet spécialisé IHS Automotive. 

De son côté, Porsche a vendu en 2013 162 000 véhicules, dont une moitié de Porsche Cayenne, un « SUV » dont les prix d’échelonnent de 60 000 à 150 000 euros. La Chine, les Etats-Unis mais aussi l’Allemagne ont tiré les ventes de la marque qui réalisent un bond de 15% sur un an. L'objectif des 200 000 ventes, intialement fixé pour 2018, pourrait être atteint dès cette année grâce à la commercialisation d’un nouveau SUV, le Macan, souligne IHS Automotive.

Même si les perspectives sont un peu moins fastes pour Audi, les constructeurs haut de gamme ont de beaux jours devant eux. Audi et Porsche ont assuré à eux seuls les deux tiers du bénéfice opérationnel du groupe Volkswagen sur les neuf premiers mois de l'année écoulée.