Les ventes de voitures ont augmenté pour le cinquième mois consécutif en janvier dans l’Union européenne, a annoncé mardi l'Association des constructeurs automobile européens (ACEA). Il s’est immatriculé 935.640 véhicules le mois dernier dans l’UE, soit une hausse de 5,5% par rapport à janvier 2013. Il s’agit toutefois du 2e plus faible volume enregistré depuis 2003, précise l'Acea.

Il faut dire que la reprise n’est pas visible partout. Au Pays-Bas, les ventes de voitures neuves ont ainsi reculé de 7,1%. La France n’affiche qu’une toute petite hausse (+0,5%) à comparer avec des progressions nettement plus franches en Allemagne (+7,2%) au Royaume-Uni (+7,6%) ou encore en Espagne (+7,6%). L’embellie est surtout sensible sur des plus petits marchés comme la Grèce (+15,4%), le Portugal (+31,8%) et l’Irlande (+32,8%). Cette dernière est sortie en décembre 2013 du programme d’assistance financière, provoquant un regain de confiance des consommateurs.

La stagnation du marché français n’a pas empêché les constructeurs tricolores de réaliser de belles performances le mois dernier sur le marché européen. Renault a ainsi vu ses ventes augmenter de 13,4% grâce à un bond de 38,9% des immatriculations de Dacia, sa marque d'entrée de gamme. PSA affiche une hausse de 7,4%, ses deux marques étant en croissance. Parmi les constructeurs étrangers, Toyota s’est adjugé un bond de 16,8% tandis que Volkswagen a progressé de 8,9%.

Vers 17h, le titre Renault avance de 0,1% tandis que Peugeot cède 1,5%, sur un marché en baisse de 0,3%.