PSA s’apprête à franchir la première étape de sa recapitalisation, après avoir obtenu le feu vert de ses actionnaires vendredi lors de l’assemblée générale. L’Etat français et le constructeur automobile chinois Dongfeng Motors souscriront mardi à l’augmentation de capital de 1,05 milliard d’euros qui leur est réservée, à parts égales.

Ce n’est qu’une première étape puisqu’une autre augmentation de capital de près de 2 milliards d’euros est prévue au cours des prochaines semaines. Elle aura lieu « lorsque nous estimerons que les conditions de marchés sont les plus favorables pour lancer cette opération », a fait savoir le directeur financier du groupe, Jean-Baptiste Chatillon, lors de l’assemblée générale.

Ouverte à l’ensemble des actionnaires de Peugeot SA avec maintien du droit préférentiel de souscription (DPS), l’opération est essentielle pour boucler le plan de financement du groupe pour les prochaines années. PSA a en effet signé le 8 avril 2014 un crédit syndiqué pour un montant de 3 milliards d'euros conditionné à la réalisation des deux augmentations de capital d’un montant équivalent.

Le prix d’exercice des DPS n’a pas encore été fixé. Quel qu’il soit, Dongfeng et l’Etat français se sont engagés à exercer une partie de leurs droits afin de porter leurs participations respectives à 14% du capital. Par ailleurs, une augmentation de capital réservée aux salariés leur sera proposée dans le courant de l’année 2014, afin de les associer au redressement du groupe.

Vers 16h45, le titre Peugeot gagne 1% sur un marché parisien en hausse de 0,5%.