Baisse de régime pour les constructeurs français. Au mois d’août, les ventes de Renault et PSA en France se sont contractées de respectivement 10,7% et 3,1%, alors que leurs concurrents ont mieux résisté (+1%). Mais ces chiffres sont à relativiser, selon le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA), la période estivale marquant souvent un creux dans les ventes de voitures. « On a un mois d'août qui est traditionnellement le plus bas de l'année. C'est un mois où d'ailleurs les concessions sont souvent fermées, donc on a une réduction de l'offre. Ce n'est pas vraiment représentatif » a commenté François Roudier, le porte-parole du CCFA.

Au total, 83 340 véhicules neufs ont été immatriculés en France le mois dernier, soit une baisse de 3% par rapport à août 2013. A nombre de jours ouvrés comparable, les ventes ont cependant progressé de 1,8%. « Ce qui est important pour nous, c'est de voir que finalement sur huit mois, on reste dans notre prévision, c'est-à-dire (un marché) autour de +2%, peut-être jusqu'à +3% sur l'année. Donc on est vraiment dans la ligne de ce que l'on avait anticipé », a également indiqué François Roudier.

Vers 15h45 le titre Renault cède tout de même 3% et Peugeot 2,4% sur un marché parisien en baisse de 0,2%.