En qualifiant le marché chinois de « deuxième jambe » début octobre, le PDG de PSA Carlos Tavares savait de quoi il parlait. Au troisième trimestre, les coentreprises du groupe français y ont vendu 126 000 véhicules, soit une hausse de 44% par rapport à la même période de l’année précédente. « La croissance des volumes est largement supérieure à celle du marché en Chine (+8%). La part de marché, à 4,4%, est en forte croissance de 0,7 poit par rapport à la même période en de 2013 », précise PSA dans un communiqué.

La Chine et l’Europe permettent en effet à PSA de tenir debout face à de forts vents contraires sur l’ensemble de ses autres marchés : en Amérique latine, où les ventes reculé de 38,2% mais aussi en Russie (-62,4%) et au Moyen-Orient (-11,3%). PSA dit poursuivre la « rationalisation des coûts fixes » et l’ajustement de sa gamme sur ces marchés afin de retrouver l’équilibre opérationnel en 2017.
En Europe, le groupe profite du rebond du marché (+5,8%) même si celui-ci cache des situations « contrastées ». Au total, les ventes mondiales de PSA ont progressé de 5,4% au troisième trimestre mais le chiffre d’affaires de sa division Automobile est resté quasi stable (-0,8%) à 7,8 milliards d’euros. « Les volumes et les variations de change négatifs n’(ont) été que partiellement compensés par un mix produit et un effet prix positifs », explique le groupe. Par ailleurs le chiffre d'affaires du groupe en Chine reste modeste - environ un milliard d'euros sur le trimestre- car partagé avec ses partenaires locaux.

« La route vers le redressement définitif de PSA est encore longue, nous devons rester concentrés et maintenir collectivement nos efforts», a commenté Carlos Tavares dans un communiqué. Les objectifs sont inchangés : atteindre un free cash flow opérationnel Groupe récurrent positif au plus tard en 2016, un free cash flow opérationnel cumulé de 2 milliards d’euros sur la période 2016-2018 et une marge opérationnelle de la division Automobile de 2% en 2018.
Vers 11h le titre cède 0,6% sur un marché en baisse de 0,2%.