Après s’être envolé de 1250% depuis trois ans, la star du SBF 120, Montupet, serait à vendre. Le management a mandaté la banque Jefferies pour explorer cette option alors que les fusions-acquisitions se multiplient dans le secteur des équipementiers automobiles, rapporte l’agence Bloomberg.

La rumeur a fait bondir le titre de 12,6% mardi, soit la plus forte hausse de l’indice.

Spécialiste des produits moulés en alliages d’aluminium destinés à l’industrie automobile, Montupet a engrangé de nombreux contrats ces dernières années notamment auprès des constructeurs haut de gamme allemands (Audi, BMW, Porsche ou encore Daimler). Son bénéfice net a progressé de 33% au premier semestre, à 26,2 millions d’euros. Sa capitalisation boursière atteint 600 millions d’euros mais l’entreprise pourrait être valorisée jusqu’à 700 millions dans le cadre d’un rachat, précise Bloomberg.

Ni Montupet ni Jefferies n’ont souhaité commenter ces rumeurs. Il en va de même de Valeo, cité par l’agence comme un repreneur potentiel.