Fiat Chrysler Automobiles (FCA) a annoncé mercredi son intention d'introduire en Bourse sa marque de luxe Ferrari dans le cadre d’un gigantesque plan d’investissement qui vise à faire de FCA l’un des tout premiers constructeurs automobiles mondiaux.

« Aujourd'hui est une journée importante. Nous avons résolu une série de questions que nous traînions avec nous depuis des années », a déclaré Sergio Marchionne, le président de Fiat Chysler Automobiles, lors de la présentation des résultats trimestriels du groupe. « Pour mettre en oeuvre le plan stratégique 2014-2018 et oeuvrer à optimiser la valeur de nos activités au profit de nos actionnaires, il est approprié de prévoir que FCA et Ferrari suivent des chemins séparés », a-t-il indiqué.

L’opération devrait avoir lieu en 2015 et porter sur 10% seulement du capital de Ferrari. Le reste sera distribué aux actionnaires de FCA dont le principal est la famille Agnelli, qui après avoir fondé Fiat en 1899 a racheté Ferrari en 1969.
Interrogé sur la valeur supposée de Ferrari, M. Marchionne a renvoyé à l'estimation du marché qui tourne autour de 5 à 6 milliards d’euros. La marque au cheval cabré a réalisé un chiffre d’affaires de 2,3 milliards d’euros en 2013 et un résultat net de 246 millions d’euros. FCA de son côté table sur un chiffre d'affaires supérieur ou égal à 93 milliards d'euros en 2014 et sur un bénéfice net compris entre 600 et 800 millions d'euros.

Sergio Marchionne a précisé qu'il n'avait pas l'intention de céder plus de 10% du capital de Ferrari ni d’ouvrir le capital d’autres marques de prestige détenues par Fiat, comme Maserati ou Alfa Romeo. La mise en bourse de Ferrari est une « carotte formidable » pour attirer des investisseurs, notamment américains, dans le cadre du plan de développement du groupe, a-t-il expliqué à l’agence Reuters. FCA est aujourd'hui septième constructeur automobile mondial mais il veut se hisser au niveau des plus grands. Il prévoit pour cela d'investir 48 milliards d'euros sur cinq ans et de multiplier par cinq son bénéfice net. Pour financer ces ambitions il lancera d'ici la fin de l'année 2014 une émission d'obligations convertibles, d'un montant de 2,5 milliards d’euros.

Ces annonces font bondir le titre FCA qui s’adjuge 13% à la mi-journée à Wall Street.