Sur un marché en baisse de 4,4% (+0,5% à nombre de jours ouvrés comparable), Renault et PSA ont vu leurs ventes se replier nettement en octobre en France. Le groupe de Boulogne-Billancourt affiche un recul de 9% à 45 674 immatriculations dont une baisse de 11% pour la  marque au losange. Chez PSA, les ventes de DS poursuivent leur chute (-24% à 1827 unités) tandis que celles de Citroën dérapent (-8,8% à 21866 unités). Seul Peugeot parvient à limiter les dégâts (-3% à 33 176 unités). 

Pendant ce temps les immatriculations des constructeurs étrangers sont restées quasi stables le mois dernier (-0,2%) malgré une chute de 18% pour Nissan, partenaire de Renault, selon le chiffres du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

Vers 12h30 les titre de Renault et PSA reculent de 1,9% et 2,5% sur un CAC 40 en baisse de 0,6%.

En dépit de ce trou d'air le marché auto français reste en hausse de 5,2% sur les dix premiers mois de l'année à près de 2 millions de véhicules. Renault enregistre une croissance de 7,4% de ses ventes depuis le début de l'année contre + 1,6% pour PSA.
Le diesel continue de perdre des parts de marché, à 52,33% contre 57,76% sur la période correspondante de 2015, selon d'autres chiffres publiés par DataNeo. Dans le même temps, la part des véhicules à essence est passée de 38,16% sur les 10 premiers mois de 2015 à 43,74% sur la période de janvier à octobre 2016.