« Nous avons décidé d’investir sur la valeur en début d’année en dépit de sa forte ascension depuis son introduction en bourse » énonce Gérard Moulin, gérant du fonds Amplegest Pricing Power. L’action a effectivement gagné plus de 66% en un an. Pour autant le beau parcours boursier n’est certainement pas terminé, assure Gérard Moulin.

«La marge opérationnelle est de 22% et la marge brute de 49%. Le carnet de commandes est rempli. Les délais de livraison vont de 12 à 36 mois » développe le gérant d’Amplegest.

Ce faisant, il n’est pas exclu que le titre s’apprécie de 60% supplémentaires sur les trois années à venir, confie Gérard Moulin. « Hermes est valorisé actuellement 43 milliards d’euros avec un chiffre d’affaires de 5 milliards d’euros. En parallèle, la capitalisation boursière de Ferrari n’est que de 13,5 milliards de dollars alors que le potentiel de croissance est bien plus puissant. Elle pourrait bien avoisiner les 20 milliards de dollars d’ici 2020».

Amplegest est à ce jour le deuxième actionnaire français de Ferrari avec 5 millions de dollars investis. « En l’état actuel de la connaissance du dossier, le constructeur italien devrait continuer à occuper la première ligne du portefeuille encore longtemps » conclut Gérard Moulin.