Semaine faste pour Elon Musk. Après être entré dans l'histoire de l'aérospatiale en réussissant, via sa société SpaceX, à réutiliser un lanceur de satellite pour une mise en orbite, l'entrepreneur américain semble être également sur la route du succès avec Tesla. Le fabricant de voitures électriques haut de gamme a annoncé dimanche avoir livré plus 25 000 voitures au premier trimestre, dépassant les attentes des analystes. La production a également atteint un nouveau record avec 25 418 unités. Le groupe est ainsi en bonne voie pour atteindre son objectif de 50 000 voitures écoulées à fin juin.

Le titre a ouvert en hausse de 5% lundi à Wall Street, à 293 dollars, signant un nouveau record. L'année 2016 n'a pourtant pas été de tout repos pour le constructeur qui a vu sa production chuter au quatrième trimestre en raison de l'adoption d'un nouveau logiciel de pilotage automatique. Par ailleurs le groupe est resté en pertes sur l'ensemble de l'année écoulée alors qu'il avait promis de publier le premier bénéfice de son histoire.

Mais cela na pas porté préjudice à l'action qui signe un bond de 55% depuis début décembre. Tesla a prévu de lancer cet été son troisième modèle, sobrement baptisé Model 3, censé lui ouvrir le marché du grand public avec un prix plus abordable que les précédents - à partir de 35.000 dollars. Ce nouveau modèle doit porter sa production à 500.000 véhicules par an en 2018.

Le groupe prévoit également de nouveaux investissements dans sa "Gigafactory" de batteries inaugurée en début d'année dans le désert du Nevada et dont la construction a déjà coûté plus d'un milliard de dollars. Mais il peut compter sur le soutien de nouveaux investisseurs, à l'image du groupe technologique chinois Tencent qui a annoncé la semaine dernière avoir franchi le seuil de 5% du capital.

Ainsi, avec une capitalisation boursière de 47 milliards de dollars dépasse désormais Ford et ses 45 milliards. Elle valait 1,3 milliard lors de son introduction en bourse, en 2010.