Espace Automobile - News, articles, interviews et dossiers

Automobile : les Français souffrent, les Allemands accélèrent

Automobile : les Français souffrent, les Allemands accélèrent

(Easybourse.com) Confrontés à la baisse du marché automobile européen en 2011 et certainement en 2012, les constructeurs français voient leurs marges se dégrader, et doivent prendre des mesures radicales. Une crise que ne connaissent pas leurs homologues allemands, plus haut de gamme et davantage présents à l'international.

Interview de Yann Lacroix

Interview

Yann Lacroix

Responsable des études sectorielles

Euler Hermes

C’est l’annonce choc de cette fin d’année dans le secteur industriel français. PSA Peugeot Citroën va supprimer 6000 postes en Europe l’année prochaine, dont environ 5000 en France, dans le cadre d’un plan visant à économiser 800 millions d’euros. Si cette compression de personnel n’entraînera, a priori, aucun licenciement - la moitié des postes supprimés étant intérimaires - elle révèle l’ampleur du défi que doivent à nouveau relever les constructeurs automobiles français.

Malgré la bonne tenue des ventes en 2011 après une année 2010 « record », Renault et PSA voient les nuages s’amonceler au-dessus de leurs têtes. Fin de la prime à la casse, crise de la dette et plans de rigueur à répétition pèsent sur le pouvoir d’achat des ménages. En novembre, les nouvelles immatriculations ont chuté de 7,6% sur le marché français, avec un repli particulièrement sévère pour les constructeurs nationaux (-11%). «Le marché des commandes annonce un début d'année difficile», reconnaît Bernard Cambier, le directeur commercial France de Renault.

Baisse des marges opérationnelles

Chez PSA où les ventes ont accusé un repli de 15% en novembre, on prévoit une «croissance négative » en 2012 en Europe. « De combien, on ne sait pas, c'est trop tôt». Le groupe a d’ores et déjà réduit la voilure en recourant au chômage partiel en cette fin d’année.

Dans une étude publiée jeudi dernier, le spécialiste de l'assurance-crédit Euler Hermes table sur une baisse de 4% du marché automobile européen cette année, avant un nouveau repli de 3 à 5% en 2012. «Le marché va rester déprimé, et plus les jours passent, plus je suis plus proche des -5% que des -3%», commente Yann Lacroix (voir son interview), responsable des études sectorielles du groupe.

L'écart se creuse entre la France et l'Allemagne


Cependant ce recul n’affectera pas de la même manière tous les constructeurs. «La rentabilité des généralistes s'est globalement dégradée ces dernières années, et elle est à nouveau menacée pour certains d'entre eux en 2012», indique l’étude. De par leur positionnement « grand public » et leur forte présence sur les marchés d’Europe du Sud, Renault et PSA sont particulièrement menacés. Euler Hermes table sur une dégradation de leur marge opérationnelle à 2,2% en moyenne contre près de 3% en 2010, là où les constructeurs allemands devraient continuer à afficher des marges de 6-7% en moyenne.

Pleins feux sur les marché émergents


«L'écart se creuse entre la France et l'Allemagne, mais il serait plus juste de dire qu'il se creuse entre les constructeurs premium et les généralistes»
, précise Yann Lacroix.

La planche de salut des constructeurs « de masse » comme Renault et Peugeot pourrait se trouver dans les pays émergents, malgré une concurrence de plus en plus rude. PSA a ainsi annoncé, en même temps que son plan d’économies en Europe, un investissement de plus d’un milliard d’euros sur trois ans au Brésil. Quant à Renault, il compte sur son alliance avec Nissan et d’autres partenariats, notamment en Russie, pour doper ses ventes à l’étranger. Mais cela ne compensera pas la dégradation des marges en Europe, selon Crédit Suisse, qui conseille de se tenir à l’écart du secteur pour le moment. «Lorsque la demande repartira, Renault sera le mieux placé pour en profiter», ajoute le bureau d’études qui prévoit un léger rebond des ventes au deuxième semestre 2012.

' Automobile: le coup de frein? ', Euler Hermes, étude sectorielle



François Schott

Publié le 12 Décembre 2011